Accueil / Agenda / ResilienceMarseille2016

ResilienceMarseille2016

Du 26 septembre 2015 au 26 mai 2016

La Résilience dans le Monde du Vivant : Congrès Euro-Méditerranéen - Marseille 2016

19-21 mai 2016

Sous la Présidence du
Dr. Boris Cyrulnik

Contacts :
Antoine Lejeune, Neurologue Clinicien, Aix en Provence : scmstthomas orange.fr
Hubert Mazurek, Écologue, Géographe, Marseille : hubert.mazurek ird.fr

Archives Départementales des Bouches du Rhône – Alcazar - Marseille

Inscription sur : www.resilienceduvivant.com

L’étude scientifique de la résilience commence au cours des années 1960 -1970, mais son développement est tout récent, au début du XXIe siècle. Les approches actuelles en sont nombreuses, et parfois divergentes. Il est donc temps de se retrouver, de préciser l’objet de notre étude et ses limites, de préciser la méthodologie transdisciplinaire actuelle, et d’éviter l’isolement des chercheurs. Comment concevoir une anthropologie de la résilience à l’échelle d’un pays ou d’un continent ?

Le terme de résilience s’utilise pour de multiples situations et dans le contexte de multiples échelles. Il peut être associé à un processus de changement, d’adaptation, au risque et à la vulnérabilité, à des résistances, rétablissements ou transformations que subirait un organisme après un stress, une perturbation d’origine physique, psychique, biologique ou génétique, ou même au cours de son évolution, etc.
La polysémie du terme rend-elle le concept de résilience définitivement inutilisable ?

La résilience est un processus biologique, psychoaffectif, social et culturel qui permet un nouveau développement après un traumatisme ou sous l’influence de conditions évolutives adverses. (Résilience, Connaissances de base – Ed. Odile JACOB – Paris, 2012). Le congrès de Marseille – 2016 - se propose d’engager les débats autour de cette définition dans une perspective interdisciplinaire et intersectorielle, de manière à confronter les approches de la résilience, conforter par les usages de chacun la définition d’un concept fort, ou au contraire apporter la controverse sur certains de ses fondements. Nous souhaitons que des approches très diverses (écologiques, anthropologiques, artistiques, etc.) puissent être associées afin que les expériences soient les plus larges possibles.

Penser aujourd’hui la résilience, c’est repousser les limites d’un savoir fondé sur une discipline unique.

L’objet du congrès est de dégager un dialogue interdisciplinaire autour du concept de résilience en confrontant les usages de chacun, en tentant de le préciser ou en apportant des contributions sur certains mécanismes qui font de la résilience un raisonnement systémique.

Nous proposons des sessions croisées entre disciplines et problématiques, qui feront l’objet de tables rondes de synthèse, encadrées par un rapporteur et un discutant. Le congrès se déroulera sur deux journées et demie : soit 4 sessions, associées à des présentations de posters ; la dernière demi-journée sera consacrée aux synthèses des ateliers, et à une conférence grand public.

1. Objectifs

Ce grand tour d’horizon devrait nous permettre, autour de communications scientifiques, d’études de terrain, de recherches en laboratoire, de posters, d’ateliers et d’œuvres d’art, de débattre de multiples situations ayant des transformations sur le moyen et le long terme, et donc de penser la résilience des systèmes socio-écologiques en provoquant des rencontres et en tissant des liens entre les différents participants. Nous espérons que ces rencontres pourront initier des collaborations transdisciplinaires sur des projets d’avenir.

2. Propositions

Les propositions de communications pour les ateliers ou de poster devront être envoyées avant le 30 novembre 2015 sous la forme d’un CV d’une demi page minimum, et d’un résumé d’un minimum de deux pages comprenant :
• Position du problème (en relation aux thématiques des ateliers)
• Corps de l’article (étude de terrain, recherches théoriques, recherches en laboratoire, etc.)
• Apport de la recherche au débat sur la résilience

Le comité scientifique sélectionnera les contributions en fonction de leur pertinence vis à vis du colloque et des sessions. Il donnera une réponse avant le 30 décembre 2015.

Appel à œuvres d’art : photos, tableaux, vidéo, etc. qui peuvent apporter une représentation ou une interprétation de la résilience feront l’objet d’une présentation durant le colloque. Il est demandé un CV court des auteurs ainsi qu’un catalogue avec une illustration et un court commentaire sur l’apport de l’œuvre à la résilience.

La communication finale devra être disponible en février 2016. Les contributions seront publiées le jour du colloque sous forme de CD. Un comité éditorial révisera les contributions en vue de l’édition d’un ouvrage en 2016.

Un jury sélectionnera les deux meilleurs posters pour l’attribution d’un prix et leur insertion dans l’ouvrage.

3. Contacts et envoi des propositions

Antoine LEJEUNE : scmstthomas orange.fr
Hubert MAZUREK : hubert.mazurek ird.fr

4. Comité scientifique et d’organisation

Congrès organisé par le Laboratoire « Population, Environnement, Développement », UMR151 – AMU/IRD
Sous le patronage de (sous réserve)
Ségolène ROYAL, Ministre de l’Écologie, du Développement Durable et de l’Énergie
Pr. Gilles BŒUF, Collège de France, Président du Museum National d’Histoire Naturelle
Pr. Norman SARORIUS, Directeur du World Health Organization’s Division of Mental Health

• Claude Beata
• François Bousquet
• Pierre Bustany
• Patrick Clervoy
• Silvana Condemi
• Boris Cyrulnik
• Michel Delage
• Bernard Devau
• Gina Devau
• Jacques Gaucher
• Didier Génin
• Serban Ionescu
• Hervé le Bras
• Antoine Lejeune
• Pierre Lemarquis
• Hubert Mazurek
• Pascal Picq
• Bernard Rimé
• Hélène Romano
• Michel Tousignant
• Antonio Vieira

OSU IRD Logo Labex Med MedLabex Fédération ECCOREV Mediter

Top