Accueil > Recherche > Pôles de recherche > Transformation des sociétés, familles, individus > Programmes > MARGES

MARGES : Des marges aux normes. Regards croisés sur les transformations des liens familiaux en Afrique

Coordination : Fatoumata Ouattara, LPED (IRD-AMU)
Financement : ANR, projet AAPG19-CE26-0005-01
Durée du projet : Février 2020 – Juillet 2023

Personnel LPED impliqué

  • ADJAMAGBO Agnès - Socio-démographe, chargée de recherche à l'IRD
  • ANDRIAMARO Frédérique - Frédérique Andriamaro, socio-démographe, est Enseignante-Chercheur et Doyenne de la Faculté des Sciences Sociales de l'Université Catholique de Madagascar
  • DELAUNAY Valérie - Démographe, Directrice de Recherche à l'IRD.
  • FLEURY Laurence - Ingénieure de recherche.
  • GASTINEAU Bénédicte - Chargée de recherche, démographe
  • GNOUMOU Bilampoa
  • GOLAZ Valérie - Directrice de recherche (Institut national d'études démographiques)
  • HEJOAKA Fabienne - Anthropologue, Ingénieure de recherche à l'IRD
  • MADIEGA Yeniban - Doctorant en Sociologie, Démographie ED355 « Espaces, culture, sociétés », Aix-Marseille Université, France ED/LE.SH.CO Ecole Doctorale « Lettres sciences humaines et communication » de l'université Joseph Ki-Zerbo, Ouagadougou, Burkina Faso
  • MARCH Laura - Ingénieure en collecte et analyse de données quantitatives - IRD Membre du LPED depuis septembre 2019 laura.march ird.fr
  • MATHIEU-LAFON Estelle - Ingénieure projets.
  • OUATTARA Fatoumata - Docteure en anthropologie sociale, chargée de recherche à l'IRD.

Résumé
L’objectif du programme MARGES est de montrer comment la dynamique du changement social opère à partir de pratiques à la marge des normes sociales. Les marges sont appréhendées comme des pratiques éloignées des prescriptions sociales dominantes et/ou des tendances statistiques. Celles-ci sont envisagées dans leurs effets ambivalents sur les normes dominantes : d’un côté, elles peuvent conduire à des formes d’exclusion sociale ; de l’autre peser sur les normes prescrites et les faire évoluer. Ce questionnement est appliqué à des situations sociales concernant la famille prise dans sa définition large. En cherchant à mettre en exergue des pratiques sociales novatrices et/ou souvent invisibilisées dans les recherches, nous nous situons dans une approche dynamique et processuelle du devenir des normes.

Axes thématiques de la recherche
• La monoparentalité féminine et masculine
• Le célibat et l’union libre
• Les formes d’économie domestique spécifiques
• Les liens sociaux qui se développent dans les formes d’habitat collectifs
• L’infécondité
• Économie morale, émotions, émancipation, empowerment.

Le recueil et l’analyse de ces données sont envisagés à travers une méthodologie pluridisciplinaire associant la socio-anthropologie et la démographie. Trois villes africaines sont concernées : Ouagadougou (Burkina Faso), Lomé (Togo) et Antananarivo (Madagascar).
Le programme MARGES établit des passerelles d’échanges constructifs entre le milieu de la recherche et celui de l’intervention sociale, par le biais notamment de collaborations avec des institutions en charge de programmes d’action.

Mots-clés
Famille, marges, normes, socio-anthropologie, démographie, changement social, innovation sociale.

Partenaires
• LPED
• Institut Supérieur des Sciences de la Population (ISSP) de l’Université de Ouagadougou I Joseph Ki-Zerbo, Burkina Faso
• Institut des Sciences des Sociétés du Centre National de la Recherche Scientifique et Technologique (INSS/CNRST), Burkina Faso
• Unité de Recherche Démographique (URD) de l’Université de Lomé, Togo
• Département d’anthropologie de l’Université de Lomé, Togo
• ONG Women in Law and Development in Africa (WiLDAF), Togo
• Université Catholique de Madagascar (UCM), Madagascar

Recherche

Agenda

OSU IRD Logo Labex Med MedLabex Fédération ECCOREV Mediter

Top