Accueil / Membres / Membres permanents / NAPOLITANO Valentina

NAPOLITANO Valentina

Sociologue, chargée de recherche à l’IRD

valentina.napolitano ird.fr

Parcours

Formation

Docteur en Sociologie Politique, titre de la thèse : « S’engager à Yarmouk. Sociologie de la militance palestinienne en Syrie », soutenue à l’École des hautes études en sciences sociale (EHESS) de Paris, en novembre 2015 et dirigée par Hamit Bozarslan. Cette recherche explore la transmission du rapport au politique parmi plusieurs générations de réfugiés palestiniens en Syrie.

Mots clés :

Famille, genre, action collective, protection sociale, migration, guerre, violence politique

Pays d’étude

Syrie, Jordanie, Liban et Turquie

Principales activités scientifiques

Mes recherches se situent au croisement de trois sous-champs de la sociologie : des migrations, de l’action collective et de la famille. À partir de l’aire moyen-orientale (Syrie, Jordanie, Liban et Turquie), mes travaux analysent les trajectoires d’individus, de familles et de groupes sociaux dans des contextes de violence et de migration forcée.

En octobre 2021, j’ai intégré le LPED et j’ai inscrit mes recherches au sein des pôles « Transformation des sociétés, familles, individus (TSOFI) » et « Migrations et mobilités ».

Mon projet de recherche pour l’IRD intitulé « Penser la famille en temps de guerre : parenté, solidarités collectives et cadres normatifs entre la Syrie et la Jordanie » a pour objectif d’analyser les mécanismes d’adaptation et de recomposition de la parenté, comme un observatoire privilégié des sociétés en temps de guerre. Je m’appuie sur le cas du conflit qui a débuté en Syrie dès mars 2011 à la suite des manifestations populaires, puisque la famille y fait l’objet d’une multiplicité de représentations souvent alarmistes qui annoncent sa fragmentation, voire sa crise. J’élargirai ensuite mon analyse à d’autres pays dits « du Sud », afin de consolider une ligne de recherche transdisciplinaire sur les familles et les conflits.

Mon projet porte plus précisément sur les reconfigurations des réseaux de parenté « multi-situés » qui, avant même le début de la guerre, se déployaient entre la Syrie et la Jordanie à savoir : les grandes familles de la région frontalière, les familles de travailleurs saisonniers, ainsi que les familles des classes moyennes citadines d’opposants politiques installés à Amman, depuis les années 1980. Ce choix empirique vise à inscrire les transformations liées à la guerre dans une longue histoire des solidarités, des pratiques familiales et migratoires entre ces deux pays.

Ce programme s’inscrit dans une approche relationnelle de la sociologie de la parenté à laquelle j’intègre les apports des études qui ont envisagé la guerre et les migrations forcées sur un continuum avec les dynamiques sociales et migratoires du temps paix. Mon projet se décline autour de trois axes de recherche qui interrogent la reconfiguration de formes d’entraide et de domination intrafamiliale, l’articulation aux solidarités collectives, et la construction normative de la famille par l’État et les acteurs de l’aide internationale

Ensemble avec les collègues du pôle TSOFI, mon programme de recherche pour l’IRD vise à désenclaver l’aire moyen-orientale établissant des ponts avec les recherches sur la famille en Afrique et en Amérique latine. Dans cette perspective je coordonne avec Agnès Adjamagbo un cycle de séminaires intitulé « Les conflits et les violences armées à l’aune des dynamiques familiales. Une approche comparée Afrique/Moyen-Orient ».

Intitulé des programmes

· 2021-2025 H2020 ITHACA : Interconnecting Histories and Archives for Migrant Agency : Entangled Narratives Across Europe and the Mediterranean Region, porté par l’Université de Modène.

· 2018-2021 H2020 MAGYC : Migration Governance and Asylum Crises, porté par l’Université de Liège.

· 2018-2022 ANR SHAKK-Syrie : conflits, déplacements, incertitudes, dirigé par Anna Poujeau.

· 2016-2021 ANR SOV : Sortir de la violence, dirigée par Yvon Le Bot.

· 2015-2018 ANR LAJEH : Conflits et Migrations dirigée par Kamal Doraï.

Enseignements et diffusion des connaissances

· Janvier 2022- Juin 2022 Coordination avec Agnès Adjamagbo d’un cycle de séminaire intitulé : « Les conflits et les violences armées à l’aune des dynamiques familiales. Une approche comparée Afrique/Moyen-Orient » (12h).

· 2018-2020 En qualité de chercheuse à l’Institut français du Proche-Orient à Amman, Jordanie, séminaire mensuel de recherche sur les études contemporaines sur la Jordanie (30h), séminaire de l’ANR LAJEH sur les migrations forcées en Jordanie (8h), coordination avec Simon Dubois d’un séminaire sur les « Crises multiples et mobilisations sociales. Regards croisés sur la Jordanie, le Liban et l’Irak » (8h).

· 2014-2016 En qualité d’ATER à temps plein à l’IEP d’Aix-en-Provence, Cours Magistral : « Analyse politique appliquée » (36h) ; conférence de méthode : « Introduction à la science politique » (128h) et « Méthodologie des sciences sociales » (20h).

Responsabilités administratives

· 2021-2024 Principal investigateur pour l’Ifpo-Amman/Migrinter dans le cadre du programme H2020 ITHACA : Interconnecting Histories and Archives for Migrant Agency.

· 2021-2022 Coordinatrice d’une équipe de recherche sur le thème « Le divorce dans la région du nord de la Syrie », dans le cadre du programme CARA pour les académiques syriens à risque.

· 2018-2020 Responsable des activités du département d’études contemporain à l’antenne jordanienne de l’Institut français du Proche-Orient (Ifpo-Amman).

· 2018 Pilotage de l’ANR LAJEH pour l’antenne de l’Ifpo en Jordanie.

Publications

Articles dans des revues à comité de lecture

  • Napolitano, V. « Les émotions d’ex-militaires syriens. Donner un sens et une cohérence à la désertion en contexte de guerre », Critique internationale, 2021, vol. 91, n° 2, p. 67-87.
  • Larzillière P., Calabrese C., Grajales J., Napolitano V. et al., « Engagements et désengagements combattants. Les émotions comme outil d’analyse », Critique internationale, 2021, n° 91, p. 163-181.
  • Napolitano, V. « Circulations transnationales et transformations de l’engagement : l’exemple des circulations palestiniennes dans l’espace syro-libanais (1960-2014), Revue internationale de politique comparée, vol. 25, n°1-2, 2018, p.105-128.
  • Napolitano, V. « From Syria to Lebanon : Migratory and militant trajectories of three Palestinian women », Civil Society Review, Décembre 2016, n°2, p. 28-46.
  • Napolitano, V. « Hamas and the Syrian Uprising : a Difficult Choice », Middle East Policy, vol. 20, n° 3, Automne 2013, pp. 73-85.
  • Napolitano, V. « La mobilisation des réfugiés palestiniens dans le sillage de la « révolution » syrienne : s’engager sous contrainte », Cultures et Conflits, n°87, Automne 2012, pp. 119-137.

Ouvrages

  • Al Husseini, J., Neveu, N., Napolitano, V. (dir.) Forced Migration, Reception Policies and Settlement Strategies in Jordan, I.B. Tauris, London, à paraître.
  • Napolitano, V. Les réfugiés palestiniens en Syrie. Une sociologie de la militance palestinienne à Yarmouk, Actes sud, Pari, à paraître.
  • Ababsa M., Napolitano V. (dir.) La société syrienne face à la guerre. Reconfigurations sociales, économiques et politiques à l’intersection du territoire national et des espaces migratoires, Presses de l’Ifpo, à paraître.
  • avec Calabrese Chiara (dir.), Violence et militantisme. Parcours d’engagements dans le monde arabe, publications du CNRS/Alfpha, 2017.

Coordination de numéro de revue

  • Napolitano, V. (dir) « “War : a Catalyst of Family transformations ?”, numéro thématique Civil Society Review, à paraître.
  • Naïli, F. ; Piraud-Fournet, P. ; Napolitano, V. (dir.) « Carity and Relief in the Near East, from Antiquity to the Present Day. Powers, Categories and Territories », Endowment Studies, à paraître.

Chapitres dans des ouvrages collectifs

  • Napolitano, V. “Construction, destruction and reconstruction of the Yarmouk camp. A history of urban evolution and the management of a Palestinian camp in Syria”, dans Dalal Ayham et Doraï Kamel (dir.) Camps : Genealogy of Refugee Camps in the Middle East, Presse de l’Ifpo, à paraître.
  • Napolitano, V. « Les Palestiniens de Syrie dans la révolution et le conflit », dans Coquio C., Hubrecht J. ; Al Zahre N. (dir.) Le pays brûlé. Livre noir de la Syrie d’Assad, Paris, Editions du Seuil, à paraître.
  • Napolitano, V. « Palestinian refugees and the Syrian uprising : subjectivities, engagements and challenges », in Raymond, Hinnebusch ; Adham Saouli (ed.) The War for Syria, Routeldge, London, 2019, p. 86-101.
  • Napolitano, V. « Parcours et vie quotidienne de familles syriennes à Gaziantep », dans Puig, Nicolas (dir.), Exils syriens, éditions Le Passager Clandestin, collection Bibliothèque des frontières, 2018.
  • Napolitano, V. « Générations militantes et violence. Trajectoires palestiniennes en Syrie (1967-1993) », dans Calabrese Chiara ; Napolitano, Valentina (dir.) Violence et militantisme. Parcours d’engagements dans le monde arabe, Editions CNRS/Alpha, 2017, p. 39-61.
  • Napolitano, V. « Hamas and the Palestinian refugee camps in Syria : the rhetoric of resistance, mobilisation practices and refugee expectations », in Raymond, Hinnebusch ; Tina Zintl (ed.) Bashar al-Asad’s First Decade. Political Economy and International Relations, Syracuse University Press, 2014, p. 250-266.

Articles dans des revues sans comité de lecture

  • Al-Husseini J., Napolitano, V. « La politique jordanienne à l’égard des réfugiés syriens : entre hospitalité et protection des intérêts nationaux », Confluences Méditerranée, 2019/3 (N° 110), p. 127-142.
  • Napolitano, V. « Les réfugiés palestiniens et la contestation populaire en Syrie », Esprit, n° 376, juillet 2011, pp.169-174.
  • Napolitano, V. « Recompositions sociopolitiques dans le camp de réfugiés palestiniens de Yarmouk », Confluences Méditerranée, n° 76 Hiver 2010-2011, pp. 71-88 ; et Maghreb-Machreq, 207, Printemps 2011, pp. 81-97.

Recensions

  • Napolitano, V. « Matthieu Rey. Histoire de la Syrie (XIXe-XXIe siècle). Paris, Fayard, 2018 », Critique internationale, 2020/4 (N° 89), p. 221-225.
  • Napolitano, V. « Al-Hardan, Anaheed, Palestinians in Syria. Nakba Memories of Shattered Communities, New York, Columbia University Press, 2016 », Revue des mondes musulmans et de la Méditerranée, vol. 146, 2018, en ligne : https://journals.openedition.org/re...
  • Napolitano, V. « Myriam Benraad, Irak, la revanche de l’histoire. De l’occupation étrangère à l’État islamique, Paris, Vendémiaire, 2015 », in Annales Histoire, Sciences Sociales, vol. 72, n. 4, 2018, p.1233-1237.

Blog de recherche

  • Naïli F., Napolitano V., Piraud-Fournet P., “Facing poverty, plague and population displacement”, Les Carnet de l’Ifpo, en ligne : https://ifpo.hypotheses.org/10455

Articles de divulgation

  • Napolitano, V. « L’enfer de Yarmouk, camp palestinien en Syrie. « La faim où la soumission » », in Orient XXI, février 2014, en ligne : https://orientxxi.info/magazine/l-e...,0518
  • Napolitano, V. « Le Hamas dans la tourmente révolutionnaire », Moyen-Orient, juillet 2012, p. 74-79.

OSU IRD Logo Labex Med MedLabex Fédération ECCOREV Mediter

Top