Accueil / Agenda / séminaires du LPED : Les nouvelles politiques du logement social en Amérique (...)

séminaires du LPED : Les nouvelles politiques du logement social en Amérique latine

Jeudi 17 octobre 2013

Par Catherine Paquette  : Docteur en urbanisme et aménagement de l’Ecole Nationale des Ponts et Chaussées. Chargée de recherche à l’IRD depuis 2001, actuellement dans l’UMR PRODIG.

Jeudi 17 octobre 2013 15h45 – 17h Salle de réunion du LPED Bâtiment 8 – 3e étage

AMU Centre Saint-Charles

Les nouvelles politiques du logement social en Amérique latine :

de la production massive à l’émergence d’enjeux de rénovation urbaine. Le cas du Mexique.

Par Catherine Paquette  : Docteur en urbanisme et aménagement de l’Ecole Nationale des Ponts et Chaussées. Chargée de recherche à l’IRD depuis 2001, actuellement dans l’UMR PRODIG. Affectée à Mexico depuis septembre 2012.

Domaines de recherche et d’expertise : action publique urbaine, politiques locales et nationales de l’habitat, planification urbaine et mobilité dans les métropoles d’Amérique latine.

En Amérique latine, la production massive d’habitat social a été considérée durant les années 2000 comme la meilleure manière de relever le double défi que constituent le déficit de logement accumulé et la très forte demande d’habitat liée au contexte démographique, tout en soutenant par ailleurs la croissance économique. D’abord mis en place au Chili dans les années 1980, ce type de politique du logement, basé sur le transfert à la promotion immobilière privée de la responsabilité de production d’habitat social (les institutions publiques se limitant quant-à-elles à financer la demande par le biais de l’octroi de crédits immobiliers aux ménages à bas revenus), a été adopté par le Mexique au début des années 2000, puis ensuite par le Brésil, la Colombie, ou bien encore le Venezuela. D’autres pays sont tentés par l’expérience.

Par delà les différences liées aux contextes, les conséquences de ces politiques semblent être partout identiques : si la production massive d’habitat social livré clé en main répond certes partiellement aux besoins en matière de logement, elle engendre à court terme des problèmes urbains et sociaux majeurs. Le Chili, pionnier dans la mise en place du modèle, a été très logiquement le premier pays de la région à expérimenter d’importantes difficultés dans le parc de logement social édifié durant les années 1980 et 1990. Divers programmes de rénovation urbaine ont été mis en œuvre depuis le milieu des années 2000, le dernier en date préconisant la destruction partielle de certains lotissements, jugés trop problématiques. Le Mexique, après plus d’une décennie de production massive (sept millions de très petits logements individuels construits dans des ensembles comptant souvent plus de 10.000 unités) connaît à son tour de grandes difficultés et se voit contraint de lancer lui-aussi une importante réflexion sur le devenir de cet immense parc de logement, qui, bien que récent, est déjà très détérioré et s’avère surtout être victime d’un abandon croissant de la part de ses habitants.

Contact : communication.lped ird.fr

OSU IRD Logo Labex Med MedLabex Fédération ECCOREV Mediter

Top