Accueil > Qui sommes-nous ? > Textes de référence > Motion contre l’augmentation des droits d’inscription universitaires des (...)

Motion contre l’augmentation des droits d’inscription universitaires des étrangers

Le gouvernement a annoncé le 19 novembre 2018 son intention d’augmenter les frais d’inscription pour les étudiants hors Union européenne. Les étudiants extra communautaires devront verser 2700 euros en licence (contre 170 actuellement) et 3770 euros en master et en doctorat (contre 243 euros et 380 euros actuellement).

Nous nous opposons à cette mesure qui introduit des inégalités entre étudiants selon leur origine et qui remet en cause le principe de la quasi gratuité des études universitaires en France.

Texte de la motion votée lors de l’Assemblée générale du LPED le 1er février 2019

MOTION du laboratoire Population Environnement Développement

Contre l’augmentation des frais d’inscription pour les étudiants étrangers

Le 19 novembre 2018, le Premier ministre a fait part du Plan « Bienvenue en France », qui prévoit une hausse vertigineuse des frais d’inscription pour les étudiant-es étranger-es non originaires de la Communauté européenne nouvellement inscrits, de 170 € à 2 800 € en Licence, de 243 € à 3 800 € en Master et de 380 € à 3 800 € en Doctorat.

Cette mesure discriminatoire va à l’encontre des valeurs portées par la communauté universitaire et scientifique française et porte gravement préjudice aux échanges académiques établis, aux partenariats scientifiques avec de très nombreux pays notamment avec les pays du sud et prive l’enseignement supérieur et à la recherche des apports incontestables des étudiants étrangers.

Plusieurs présidents d’universités ont exprimé leur refus d’appliquer cette mesure et déclaré qu’ils auraient si nécessaire recours aux exonérations pour contourner sa mise en oeuvre. La communauté scientifique et universitaire est aujourd’hui mobilisée contre cette mesure gouvernementale et demande son retrait. L’atteinte faite aujourd’hui au droit d’étudier pour les étudiants étrangers est un pas supplémentaire vers un nouveau modèle libéral d’enseignement supérieur que nous refusons.

Réunis en Assemblée générale, le 1er février 2019, les membres du LPED, UMR 151 IRD / AMU, demandent le retrait de cette mesure. Ils sollicitent aussi leurs tutelles, l’IRD et l’AMU pour que celles-ci prennent une position claire et non ambigüe quant au retrait définitif de cette mesure.

La motion est votée à l’unanimité des membres du LPED.

Qui sommes-nous ?

Agenda

OSU IRD Logo Labex Med MedLabex Fédération ECCOREV Mediter

Top