Accueil > Recherche > Pôles de recherche > Environnement et santé > La « vie avec » les pesticides au Cambodge

La « vie avec » les pesticides au Cambodge

Risques sanitaires, stratégies de contrôle et vulnérabilités.

Personnel LPED impliqués

Porteuses du projet : Eve Bureau-Point (Centre Norbert Elias, CNRS), Carole Barthélémy (LPED, AMU)

Résumé

Les pesticides ont longtemps été associés à une avancée révolutionnaire pour protéger les cultures et améliorer les rendements agricoles. Cependant, avec les mises au jour de plus en plus fréquentes d’affaires mettant en évidence les effets délétères des pesticides sur la santé humaine/animale et environnementale, ces substances chimiques sont au cœur de vives remises en question à l’échelle mondiale.

Au Cambodge, les pesticides ont été introduits dans le secteur agricole dans les années 1990, après une longue période de chaos et d’insécurité marquée par le régime des Khmers Rouges. Depuis, leur utilisation est croissante, leur circulation est peu contrôlée et des pesticides interdits par les législations des pays industrialisés circulent. La présence des pesticides dans l’agriculture et l’alimentation inquiète la population.

L’objectif de ce projet est d’étudier les perceptions des pesticides et la gestion des risques sanitaires dans le quotidien des agriculteurs et la population en général. Le projet se décline en trois axes principaux : risque sanitaire et marché des pesticides, risque sanitaire et monde agricole, risque sanitaire et alimentation. Ce projet mettra en évidence les interprétations locales du risque sanitaire et les stratégies profanes de contrôle des risques dans le contexte spécifique du Cambodge où encore très peu d’études rendent compte de ces enjeux sanitaires et sociaux.

Financement

Fondation de France 2018-2020, MSH-PN

Partenariat

Université Royale d’Agriculture, ECOLAND

OSU IRD Logo Labex Med MedLabex Fédération ECCOREV Mediter

Top