Accueil / Agenda / Soutenance de thèse de Mathilde Joncheray

Soutenance de thèse de Mathilde Joncheray

Mardi 10 décembre 2013

Vivre la guerre, construire la paix
Conflits et recompositions territoriales post-conflit
en République du Congo (Pays du Niari).

Mathilde Joncheray

thèse de Géographie,
présentée au sein de l’Université d’Aix-Marseille,
Laboratoire Population Environnement Développement, (LPED)
Ecole doctorale Espaces, Cultures, Sociétés (E 355).

La soutenance publique aura lieu
le 10 décembre 2013 à 14h30
à l’Université d’Aix-Marseille
Centre St Charles, Marseille,
amphi des sciences naturelles (accès direct par la cour)

Sur le sujet :

Vivre la guerre, construire la paix
Conflits et recompositions territoriales post-conflit
en République du Congo (Pays du Niari).

Thèse préparée sous la direction de :

Elisabeth DORIER, Professeur des Universités, Université d’Aix-Marseille - LPED

Membres du jury :

Luc Cambrézy, Directeur de recherche IRD

Élisabeth Dorier, Professeur des Universités, Université d’Aix-Marseille - LPED

François Grünewald, Directeur général et scientifique URD

Yolande Ofouémé-Berton, Professeur CAMES, Université Marien Ngouabi

Roland Pourtier, Professeur Emérite des Universités, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne - PRODIG

Robert Ziavoula, Professeur des Universités, INALCO - PRODIG

Résumé

Les guerres sont d’importants facteurs de recompositions territoriales. Les territoires des « Pays du Niari », région créée par le politique, ont une place particulière dans l’histoire des conflits au Congo et celle-ci conditionne leur reconstruction. Après 10 ans de guerres, la région a du mal à se remettre, et se trouve au cœur d’enjeux socio-économiques, politiques et identitaires à différentes échelles.
Cette thèse étudie d’une part les conflits, procédant à une géohistoire méthodique d’une région et de populations occultés par les acteurs nationaux et internationaux. Elle étudie d’autre part la façon dont les différents acteurs s’approprient la notion de post-conflit et les répercussions territoriales des actions entreprises. Cela amène enfin à faire état du hiatus entre actions de reconstructions et besoins des populations et des territoires, visibles à travers des territoires et des temporalités fragmentés.

OSU IRD Logo Labex Med MedLabex Fédération ECCOREV Mediter

Top