Accueil / Agenda / Séminaire : Les observatoires au Sénégal - suivi démographique et (...)

Séminaire : Les observatoires au Sénégal - suivi démographique et écologique

Du 18 au 19 septembre 2012

18 et 19 septembre 2012, AMU site Saint-Charles, Salle du LPED
avec la participation de Richard Lalou et Valérie Delaunay (IRD, LPED) et les chercheurs de l’UMR URMITES

Atelier « Les observatoires de populations au Sénégal : Mieux prendre en compte le milieu naturel »

Depuis plusieurs décennies, les besoins en matière de connaissances sur la maîtrise des dynamiques de populations en Afrique ont conduit les chercheurs, notamment des démographes, à développer des systèmes de collecte permettant de combler ce déficit de recherche. Les systèmes d’Etat Civil peinent encore aujourd’hui à se mettre en place ; les recensements sont lourds et coûteux, et les enquêtes sur échantillon subissent souvent la critique, pour les biais de collecte qu’elles génèrent.

Dans ce contexte, de nombreux systèmes de suivi démographique (SSD) ont été développés en Afrique : Niakhar au Sénégal fait parti des plus anciens (mis en place en 1962). Aujourd’hui on compte 44 SSD dans le monde, dont près des trois-quarts (32) sont en Afrique. Ils sont rassemblés au sein d’un réseau international (INDEPTH network) et sont autant de sources d’information (tendances démographiques et causes de décès) et de plateforme de recherche sur les populations et la santé en Afrique

Au Sénégal, 3 sites sont actuellement fonctionnels : Bandafassi dans le Sénégal oriental, Mlomp en Casamance et Niakhar dans la région de Fatick. Ces trois sites sont sous la responsabilité de l’IRD à travers l’unité URMITE (UMR198 IRD-Aix-Marseille Université) et le LPED (UMR151 IRD-Aix-Marseille Université).

Cet atelier vise à décrire l’historique et le fonctionnement actuel de ces 3 sites, à faire état des recherches en cours et des principaux résultats obtenus et à présenter les potentialités et les ouvertures sur les recherches dans le domaine de l’environnement. Si le questionnement démographique et sanitaire domine dans les trois sites, la question environnementale est abordée dans le site de Niakhar depuis sa création, à travers des études de géographie rurale, et reprise plus récemment par les chercheurs du LPED.

Ces premières observations du milieu indiquent que l’éco-agrosystème de Niakhar, comme l’ensemble des milieux ruraux africains situés en zones semi-arides, est soumis à plusieurs stress qui pèsent lourdement sur les capacités des populations à gérer durablement les ressources naturelles et à assurer leur sécurité alimentaire. La croissance démographique persistante et les changements/variabilités du climat sont les macro-facteurs qui impactent le plus fortement les éco-agrosystèmes, en produisant notamment : perte de la fertilité des sols, faible disponibilité de l’eau de surface et salinisation de l’eau souterraine.

Ces changements globaux font peser sur les milieux ruraux des risques et des vulnérabilités nouveaux et incitent à la conception d’outils d’analyse et de gestion renouvelés. La préservation des ressources naturelles et le développement agricole durable nécessitent la mise en place d’une structure d’observation et de suivi, qui prenne en compte à la fois i) les évolutions micro-climatiques et ii) les dynamiques démo-sociales des sociosystèmes iii) la sensibilité des écosystèmes aux changements globaux.

Les enjeux sont donc importants pour les populations locales et les potentialités d’une recherche innovante sont réelles. De nombreuses disciplines y ont leur place et l’objectif de cet atelier est aussi de susciter de nouvelles collaborations.

Cet atelier sera animé par Valérie Delaunay, Chargé de Recherche à l’IRD, actuellement en charge des observatoires, et Richard Lalou, Chargé de Recherche à l’IRD, tous deux membres du LPED

Contact : lped univ-provence.fr

Aix-Marseille Université,
Centre St Charles, case 10
3, place Victor Hugo
13331 Marseille, cedex 03
France
Tél. : +33 (0) 4 13 55 07 46
Fax : +33 (0) 4 91 08 30 36
lped.contact ird.fr

OSU IRD Logo Labex Med MedLabex Fédération ECCOREV Mediter

Top