Accueil / Recherche / Territoires, Diversités Urbaines et Environnement / Programmes achevés / B2 - La péri-urbanisation au Vietnam

B2 - La péri-urbanisation au Vietnam

L’urbanisation et les transformations des structures professionnelles dans les milieux rapidement urbanisés au Sud - Les cas de Ho Chi Minh Ville et Can Tho

Mots clés : globalisation, métropolisation, gouvernance, péri-urbanisation, croissance urbaine, inclusión, soutenabilité.

Thématique(s) de recherche

Ce projet vise à analyser les stratégies de reconversion socio-professionnelle des paysans face au processus de métropolisation de Hô Chi Minh-Ville et Can Tho. Les recherches s’attachent à caractériser les processus de croissance urbaine, à travers ses formes et ses modalités en s’intéressant plus particulièrement à la périurbanisation.

Méthodologie

La particularité de notre recherche tient à une approche par la structure des métiers . En effet, les processus d’urbanisation et de métropolisation sont le plus souvent abordés d’un point de vue exclusivement urbain. Notre contribution – par une approche périurbaine – vise à revisiter cette vision de la transition urbaine. Pour mener notre recherche, nous avons choisi de nous concentrer sur les zones où le rythme l’urbanisation s’accélère.

Les changements sur la structure socioprofessionnelle induits par l’accélération de l’urbanisation ouvrent sur un certain nombre de réflexions et de questionnements :

  • Comment les catégories socioprofessionnelles vont-elle s’adapter aux nouveaux changements ?
  • Comment les institutions fonctionnent-elles pour accompagner la reconversion professionnelle des habitants ? Les habitants locaux ont-ils saisi des opportunités apportées par ces institutions ? Est-ce qu’une politique coordonnant les actions des institutions responsables, des zones industrielles, des organismes de formation, … permettrait de répondre aux problèmes de reconversion professionnelle ?
  • En ce qui concerne la nouvelle structure socioprofessionnelle, la question est de savoir si les sujets ont pu valoriser durablement leurs compétences ou bien si ils sont confrontés à la précarité croissante.
  • Dans ce processus, les valeurs de la culture urbaine peuvent-elles remplacer celles de la culture rurale ? Comment les valeurs traditionnelles vietnamiennes évoluent-elles ?

Dans ce cadre, notre démarche intègre plusieurs échelles d’analyse : Pour étudier l’« état des lieux des zones d’urbanisation accélérée », nous travaillerons à l’échelle de la ville (districts). Cette première échelle globale permettra de poser la problématique générale de l’urbanisation de HCV/CT et de dresser une typologie et une caractérisation des principaux « paysages » urbains produits par les évolutions rapides économiques et sociales, architecturales et culturelles. Ainsi, nous tenterons de définir une première typologie des espaces en mutation, selon leur degré d’urbanisation, à partir d’une matrice s’appuyant sur les observations faites sur le terrain. Une échelle intermédiaire (locale) a conduit à sélectionner certaines zones urbaines (centrales et péri-urbaines) et rurales particulièrement révélatrices ou actives en matière de transformations professionnelles (à Ho Chi Minh : districts périphériques de Binh Chanh, Thu Duc et à Can Tho : arrondissement de Ninh Kieu, quartier de An Binh, An Thoi, An Hoa). A l’échelle des ménages à l’aide d’enquêtes sociologiques à l’échelle du foyer, nous tenterons de définir une typologie socioprofessionnelle des espaces considérés pour saisir les sens de l’évolution des conditions de vie et des métiers des habitants. Ces enquêtes viseront à identifier les acteurs et leurs stratégies face au contexte d’urbanisation rapide selon le domaine d’activité, le niveau de richesse, le genre.

L’analyse du dispositif d’aide publique (fonds d’indemnisation, formation professionnelle, nouvelle loi foncière…) vise à proposer des recommandations en termes de politiques publiques

Personnes du LPED impliquées

  • Claude de Miras, économiste, Directeur de Recherches à l’IRD
  • Fanny Quertamp, géographe, chercheure associée.

Partenaires

  • Mme Ton Nu Quynh Tran - CEFURDS (Centre de Recherche Urbaine et de Développement), Ho Chi Minh-ville.
  • M. Le Van Nam - CEFURDS
  • M. Nguyen Quang Vinh - Institut des Sciences Sociales du Sud.
  • M. Tran Van Tu - Union des Associations des Sciences et Technologie de Can Tho
  • Master ISUR “Ingénierie des Services Urbains en Réseaux” Institut de Sciences Politiques de Rennes.

Financements

Ce programme s’intègre dans le cadre du Projet sur Fonds de Solidarité Prioritaire (FSP) “Appui à la recherche sur les enjeux de la transition économique et sociale du Vietnam” financé par le Ministère des Affaires Etrangères associant l’Ambassade de France en République Socialiste du Vietnam et l’Académie des Sciences Sociales du Vietnam.

Calendrier

2005-2009

État d’avancement

  • Cartographie des dynamiques spatiales de Hô Chi Minh-Ville et Can Tho : définition d’indicateurs de périurbanisation et d’une typologie des espaces périurbains
  • 300 enquêtes quantitatives dans 4 sites montrant les changements d’occupation des sols, les facteurs de ces changements, la reconversion des foyers.
  • Séries d’entretiens approfondis auprès de plusieurs catégories d’acteurs permettant de comprendre les stratégies de reconversion des paysans expropriés.
  • Rapport scientifique intermédiaire, janvier 2008, 150 p.
  • Organisation d’un colloque régional sur la péri-urbanisation en Asie du Sud-Est en décembre 2008 à Ho Chi Minh-ville réunissant chercheurs-bailleurs de fonds et responsables politiques

Pour en savoir plus

OSU IRD Logo Labex Med MedLabex Fédération ECCOREV Mediter

Top