Accueil / Ressources et Partenariats / Laboratoire Mixte International MOVIDA

Laboratoire Mixte International MOVIDA

Le LMI-MOVIDA a pour ambition de constituer sur le continent africain un pôle de référence sur les questions de mobilités et de migrations et de contribuer à dépasser les frontières géographiques, culturelles et disciplinaires qui font obstacle à une compréhension renouvelée de la complexité des mobilités et des dynamiques migratoires dans les Afriques méditerranéenne et subsaharienne.

Le laboratoire MOVIDA met en avant trois compétences : la recherche, la formation et la valorisation
LMI MOVIDA

MOVIDA est un laboratoire multi-sites : Burkina Faso, France, Maroc, Niger, Sénégal. Il se construit autour de quatre institutions partenaires qui en composent le premier cercle : GERM, IRD (UMR LPED, PRODIG et URMIS), LEPOSHS, LSME. Un deuxième cercle rassemble des institutions au Sud (CODESRIA, ENA/Meknès, IPAR, GERMES/Niger, LEMASE/Agadir, Université CAD Dakar) et au Nord (I2MP du MUCEM, UMR LISST et LAMES), qui portent des programmes de recherche, de formation et de valorisation. Des partenaires issus du mouvement associatif avec lesquels MOVIDA interagit constituent le troisième cercle (Alternatives Espaces Citoyens, CIMADE, ENDA, GADEM).

La recherche

Le projet MOVIDA se structure autour d’une question centrale : dans quelle mesure les formes de mobilités contemporaines (migrations économiques, politiques, voyages initiatiques, touristiques ou d’affaires, navettes, circulations transfrontalières, exils, nomadismes, transits, retours volontaires ou forcés, pèlerinages…) participent à la redéfinition des appartenances et hiérarchies sociales, à la recomposition des territoires et à la transformation des gouvernances politiques ? Réciproquement, une seconde question se pose : à quelles conditions, ces configurations sociales, spatiales et politiques façonnent-elles les mobilités et migrations en Afrique ?
Combinés à un axe transversal méthodologique qui porte sur l’agencement des formes migratoires et la production de catégories de la mobilité (migrant, expatrié, retraité, rapatrié, aventurier, réfugié…), trois axes thématiques structurent la réflexion.
1- Redéfinition des appartenances et hiérarchies sociales (transformations générationnelles, recompositions familiales, religieuses, identitaires)
2- Recompositions territoriales (inégalités d’accès, polarités, centralités, conflits fonciers, miniers, rural/urbain, frontières, systèmes de transport)
3- Transformation des gouvernances politiques (politiques migratoires et citoyennetés, construction du droit, cosmopolitisme)

La Formation

MOVIDA met en place des Ecoles d’Eté tournantes en concevant des modules d’enseignement-recherche en vue d’élaborer un enseignement à distance.
MOVIDA contribue à la création de nouveaux Masters au Burkina Faso et au Maroc et consolidera par une action collective le Master interdisciplinaire « Migrations Internationales et Relations Interculturelles » (MIRI), (IPDSR/Université CAD de Dakar).
MOVIDA entend se donner les moyens d’appréhender au plus près la mobilité des populations étudiées, des valeurs et savoirs qu’ils diffusent, des objets qu’ils transportent, en favorisant la circulation des doctorants et des chercheurs entre les différents espaces de travail.

La valorisation

MOVIDA va créer au Maroc la revue scientifique Afriques en mouvement et restituer les résultats de ses recherches auprès des associations de migrants et responsables politiques, des journalistes, des lycéens (programme de culture scientifique) et du grand public (manifestations artistiques)

OSU IRD Logo Labex Med MedLabex Fédération ECCOREV Mediter

Top