Accueil / Recherche / Territoires, Diversités Urbaines et Environnement / Programmes achevés / Approche Intégrée du Développement Régional

Approche Intégrée du Développement Régional

Programme « AIDeR »

Mots clés :

Développement local, développement régional, dynamiques territoriales, migration, politiques publiques

Thématique(s) de recherche

Evaluation des politiques publiques territoriales (environnement, décentralisation, planification,…) sur le développement à plusieurs échelles (nationale, régionale et locale) afin de comprendre les dynamique des migrations et des territoires

Résumé

Les relations population – environnement – développement sont appréhendées sous l’angle des politiques publiques territoriales, incluant les politiques liées à l’environnement, à la décentralisation et à l’aménagement du territoire, et ceci à trois échelles : nationale, régionale et locale. L’hypothèse est que ces relations sont influencées au point de vue démographique (structure des populations et migrations) comme de la gestion des ressources naturelles (accès et usage des ressources) par les politiques (terme pris dans un sens large) définies par les groupes sociaux aux diverses échelles. Les formes d’organisation, les capacités de gouvernance, en particulier dans les sociétés traditionnelles, sont des éléments clefs pour comprendre la régulation de ces relations.

Au niveau national, en Bolivie, il s’agit de d’analyser et de participer à l’élaboration de nouvelles politiques démographiques et d’aménagement du territoire, au niveau régional, de comprendre les dynamiques spécifiques liées à la recomposition des secteurs autonomes, au niveau local, d’analyser les formes de gouvernance et leurs impacts sur le développement local et les migrations. La synthèse de ces éléments devrait nous conduire à comprendre la logique de la migration interne, ses paramètres de régulation et son importance dans le développement régional ainsi que local.

Par ailleurs, un chantier particulier (Oruro, ville minière, projet TOXBOL financé par l’ANR) nous permet d’appliquer cette hypothèse sur un milieu très contraignant, celui de la contamination minière et de son impact sur la santé et le développement local.

Méthodologie

recensement, enquête

Personnes du LPED impliquées

Hubert Mazurek (CR1), Louis Arreghini (IE2)

Partenaires

Université Mayor de San Andrés (UMSA – Institut de Recherche en Géographie, La Paz, Bolivie), Centre d’Etudes Sociales (CIDES, UMSA, La Paz Bolivie), Centre International d’Agriculture Tropicale (CIAT, Institut d’Innovation Rurale, Cali, Colombie), Ministère de la Planification pour le Développement (vice ministère de la planification, La Paz, Bolivie), Préfecture de Santa Cruz (DIORTECU, Santa Cruz, Bolivie), Mairie de Potosí (Direction du Développement, Potosí, Bolivie)

Financements

IRD, CIAT et ANR TOXBOL

Calendrier

2004-2009

État d’avancement

Le programme se termine en mai 2009. Les enquêtes et traitement ont été réalisés, le programme est en cours de rédaction des rapports et articles.

Aix-Marseille Université,
Centre St Charles, case 10
3, place Victor Hugo
13331 Marseille, cedex 03
France
Tél. : +33 (0) 4 13 55 07 46
Fax : +33 (0) 4 91 08 30 36
lped.contact ird.fr

OSU IRD Logo Labex Med MedLabex Fédération ECCOREV Mediter

Top