Accueil / Recherche / Usages et gestion des ressources naturelles / Programmes achevés / HOMERE

HOMERE

De la gestion des ressources naturelles à la patrimonialisation : biodiversité savante et biodiversité populaire, quels savoirs, valeurs et échelles pour une gestion durable ?

Mots clés :

Biodiversité, patrimonialisation, valeurs, savoirs savants et populaires, durabilité

Résumé :

Ce projet interdisciplinaire sciences sociales/sciences de la nature propose une réflexion multisituée sur l’évolution de la biodiversité comme produit social historiquement construit, et sur le rôle particulier des différents savoirs et des savoir-faire dans ce processus de construction.
Parallèlement aux formes de connaissances savantes, les savoirs naturalistes locaux sont de plus en plus considérés comme des éléments des patrimoines locaux, qu’il convient de conserver et de valoriser au même titre que les diverses composantes de la biodiversité dans un contexte de gestion durable. Les normes de conservation produites par l’écologie scientifique conduisent à construire une nouvelle grille de références qui participent à l’élaboration de représentations considérées comme légitimes et qui peuvent entraîner des conflits entre par exemple ce qu’est la diversité pour une population locale, qui raisonne à ce niveau, et la diversité pour une communauté scientifique qui vise à la généralisation de ses savoirs.
Dans l’espace méditerranéen ces tensions s’observent particulièrement avec l’entrée dans les cadres mondialisés de territoires support d’activités et d’exploitations traditionnelles pour les populations locales. Ces transformations qui modifient l’environnement socioculturel de populations interrogent également les conceptions du durable et la gestion des ressources qu’elles impliquent.

C’est sur ce nouvel ordre de composition entre différentes formes de savoirs que nous souhaitons nous interroger ainsi que sur le processus contemporain de patrimonialisation qu’il induit en nous appuyant sur des démarches contrastées au Nord et au Sud de la Méditerranée (France, Tunisie, Maroc) que ce soit au niveau de l’état des rapports sociaux, des politiques publiques mises en place mais aussi des formes de savoirs naturalistes liées aux différents contextes socio-historiques.
Dans le cadre de cet appel à propositions et en ce qui concerne les premiers mois de mise en oeuvre, il s’agira principalement de promouvoir un espace d’échanges, de dialogue, de confrontation d’idées autour de ces questions complexes, susceptible de créer des conditions propices à l’émergence de programmes de recherche réellement interdisciplinaires sur les bases de réflexions communes autour de la gestion de la biodiversité, des potentialités de la prise en compte conjointe de différentes formes de savoirs et savoir-faire et de la patrimonialisation des ressources et des territoires en vue de leur durabilité.

Partenaires :

  • LAMES, UMR 6127 CNRS, Constance de Gourcy, MCF Sociologie
  • TELEMME, UMR 6570 CNRS, Angela Barthes, MCF Géographie et Martine Chalvet, MCF en Histoire
  • URFM, UR 629 INRA, François Lefevre, DR, Généticien forestier
  • IRMC, Houda Laroussi, MCF Sociologie
  • Université des Sciences Humaines de Sfax (Tunisie), Hassane Mouri, MCF en sociologie.
  • Université de Nice Sofia Antipolis, Toufik Ftaïta, MCF en anthropologie

Aix-Marseille Université,
Centre St Charles, case 10
3, place Victor Hugo
13331 Marseille, cedex 03
France
Tél. : +33 (0) 4 13 55 07 46
Fax : +33 (0) 4 91 08 30 36
lped.contact ird.fr

OSU IRD Logo Labex Med MedLabex Fédération ECCOREV Mediter

Top