Accueil / Recherche / Usages et gestion des ressources naturelles / Programmes achevés / BIOFORET

BIOFORET

Du patrimonial au durable : Une redéfinition sociale et économique de la gestion des forêts méditerranéennes au prisme de la biodiversité.

Résumé : La conservation de la biodiversité connait aujourd’hui un renforcement règlementaire et législatif par la mise en place des Schémas Régionaux de Cohérence Ecologique et la constitution de trames vertes, mesures toutes deux issues du Grenelle de l’environnement, dont l’objectif est de préserver des réservoirs de biodiversité par la restauration de continuités écologiques. Appliquées à l’espace forestier, ces mesures prônent un ensemble de préconisations dans le domaine sylvicole et de critères de gestion des espaces forestiers qui se fondent sur des connaissances issues du champ de l’écologie scientifique, validées et traduites en normes de gestion à une échelle nationale et internationale.
Ce projet pluridisciplinaire vise à analyser les modes de diffusion et d’institutionnalisation d’une nouvelle représentation des espaces forestiers méditerranéens comme source et réservoir de biodiversité. En montrant comment s’opère aujourd’hui le passage d’une gestion patrimoniale à une gestion durable des espaces forestiers méditerranéens, il s’agit d’interroger les critères économiques, sociaux et écologiques de cette durabilité au regard des pratiques locales de gestion sylvicole. Il s’agira ainsi de comprendre comment se diffusent les nouveaux critères et normes de gestion des forêts, comment le discours et les préconisations portées à l’échelle internationale et nationale sont appropriés, négociés, adaptés ou refusés par les acteurs locaux de la gestion forestière ? L’hypothèse que nous faisons est que la diffusion d’un modèle de gestion durable des espaces forestiers se heurte aux formes patrimoniales de sa gestion quant à la valeur sociale et économique de la ressource forestière et des espaces boisés mais aussi au regard de l’importance que tient en région méditerranéenne la lutte contre l’incendie. La mise en œuvre de pratiques sociales innovantes par les propriétaires forestiers peut ainsi apparaitre comme des formes de résistances et/ou des stratégies d’adaptation aux nouveaux cadres règlementaires de la conservation de la biodiversité mais peuvent apparaitre prioritairement comme des réponses sociales et économiques aux enjeux locaux de la gestion forestière.

Responsable scientifique : Marie Jacqué

Equipe :

  • LPED : Chantal Aspe, Marie Jacqué
  • Greqam : Dominique Ami
  • EMAX - IRSTEA : Eric Maillé, Lillian Pugné

Durée : 24 mois (2013-2015)

Financement : APO -G Région PACA

Aix-Marseille Université,
Centre St Charles, case 10
3, place Victor Hugo
13331 Marseille, cedex 03
France
Tél. : +33 (0) 4 13 55 07 46
Fax : +33 (0) 4 91 08 30 36
lped.contact ird.fr

OSU IRD Logo Labex Med MedLabex Fédération ECCOREV Mediter

Top