Accueil > Recherche > Axes transversaux > Les communs

Les communs

Cet axe transversal a l’ensemble des thématiques du laboratoire s’inscrit dans une démarche pluridisciplinaire et au-delà les murs du laboratoire.

Personnel LPED impliqués

Animation : Fabienne Orsi

Depuis les travaux de la politologue américaine Elinor Ostrom sur la « gouvernance des communs » qui furent récompensés par l’attribution du prix Nobel d’économie en 2009, le thème des communs prend une ampleur considérable. Sur fond de crises écologique, économique et démocratique, mais aussi sous l’impulsion de la révolution numérique, la notion de communs ne cesse d’être travaillée aujourd’hui tant dans les milieux académiques et intellectuels que dans la pratique sociale.

La notion de « communs »

Le mot « communs » est la traduction en langue française du mot anglais « commons ». Il aurait sans doute était plus juste de parler de « communaux » plus pertinent dans notre imaginaire et sa profondeur historique. La notion de communs ou de communaux qualifie d’abord des construits sociaux anciens (les pâturages communaux) ou nouveaux (Wikipedia). Les communs sont le fait d’une communauté qui se constitue autour d’une ressource matérielle (une forêt, une place) ou immatérielle (une encyclopédie en ligne) et s’auto-organise selon des règles bien précises et inventées par elle : des règles de propriété partagée, de gestion, de contrôle, d’usage et d’accès à la ressource dans un souci de préservation.

Au-delà, si la mobilisation et le débat sont intenses, c’est que la notion de communs autorise à penser le changement social sur la base d’un réinvestissement du collectif, de la communauté, du partage, de l’accès et de l’usage. En quelques années le mot « communs » s’est constitué en un puissant concept qui tout à la fois vient bouleverser nos schémas de pensées classiques, nous invite à réinvestir l’histoire des grands principes fondateurs de nos sociétés, vient bouleverser les doctrines dominantes, ouvre sur un foisonnement d’expérimentations sociales et politiques et porte en lui les germes d’une pensée renouvelée et collective pour appréhender le monde et construire sa transformation.

Une démarche pluridisciplinaire et au-delà les murs du laboratoire

C’est dans cette perspective qu’a été élaboré le projet d’ateliers permanents et itinérants « les communs dans la cité » en collaboration avec l’École nationale du paysage, l’École nationale supérieure d’architecture de Marseille, le Mucem et certains collectifs et associations tels que B.A.Balex, Images de Ville et ce dans l’objectif de créer une dynamique collective de recherche et de débat public à Marseille sur le thème de la cité réinvesti à l’aune des communs.
Notre objectif est de réinvestir la cité dans son acceptation politique, d’organisation de la vie en commun à partir d’une grille de lecture basée sur les communs et entendus comme lieu de croisement théoriques et de pratiques sociales. Des réflexions et des expérimentations sociales sont en cours en Europe et dans le monde qui visent une réappropriation citoyenne de la “chose publique” à partir de nouvelles manières de penser la propriété, la place de l’individu et du corps dans la cité, le rapport à la terre, à la nature, à partir aussi de l’invention de nouvelles formes de redistribution des pouvoirs entre l’administration, les élus et les citoyens, de nouveaux modes de gouvernement démocratiques des biens, services, lieux, espaces publics. Un mouvement pour les communs dans la cité pourrait être ainsi en passe de se constituer remettant au cœur la res publica. Notre atelier propose de réfléchir collectivement (chercheurs, élus, collectifs, techniciens, porteurs de projets etc) au sujet à partir d’expériences concrètes et plurielles. 

Les premières rencontres se sont tenues les 7 et 8 décembre 2018. L’atelier se poursuit. Les prochaines rencontres auront lieu entre juin et juillet 2019 avec l’organisation d’un inventaire en commun du jardin Levat et une conférence publique sur l’expérience de la ville de Naples en matière de beni comuni

OSU IRD Logo Labex Med MedLabex Fédération ECCOREV Mediter

Top