Accueil > Recherche > Pôles de recherche > Écologie, sociétés, urbanisation et changements environnementaux

Écologie, sociétés, urbanisation et changements environnementaux

Ecosource

Personnel LPED impliqués

Le pôle ECOlogie SOciétés Urbanisation & Changements Environnementaux (ECOSOURCE) réunit des chercheur.es, enseignant.es-chercheur.es, ingénieur.es et doctorant.es en SVT et en sciences humaines afin d’analyser conjointement les interactions entre les sociétés humaines et leurs environnements dans un contexte de changement global.

Animation du pôle : Isabelle Laffont-Swob et Cécilia Claeys.

Contexte

Les terrains d’études d’ECOSOURCE se répartissent le long d’un continuum allant des écosystèmes peu anthropisés aux espaces urbains et périurbains des régions méditerranéennes, tropicales et subsahariennes. Dans ces espaces, les changements socio-environnementaux sont particulièrement exacerbés du fait de l’articulation complexe entre des temporalités différentes et des injonctions environnementales plurielles et multi-scalaires.

La complexité des socio-écosystèmes est questionnée à travers la discipline pivot que représente l’écologie urbaine. Celle-ci analyse les interactions socio-écosystémiques en développant des approches interdisciplinaires et intersectorielles, avec plusieurs disciplines de sciences de la vie et de la terre (SVT) et de sciences humaines et sociales (SHS).

Les programmes de recherche récents ou en cours développent des protocoles interdisciplinaires associant écologie végétale et animale et sociologie de l’environnement, qui sont les deux disciplines « cœur » du pôle. D’autres recherches nous amènent à nous adjoindre d’autres compétences en chimie, architecture/urbanisme, géographie, histoire et droit.

L’interdisciplinarité est au cœur de la démarche de recherche d’ECOSOURCE, du point de vue de la construction des objets de recherche, de la mise en œuvre de protocoles méthodologiques, ainsi que de réflexions épistémologiques. Les travaux menés au sein d’ECOSOURCE relèvent tout autant de la recherche fondamentale qu’appliquée. Ils privilégient les rapprochements entre chercheurs et acteurs du territoire, dans une logique d’expertise et d’aide à la décision, ainsi que dans une dynamique de science participative.

Basé à Marseille, le pôle ECOSOURCE du LPED entretient avec ce territoire et ses acteurs des relations privilégiées de longue date, faisant de la cité phocéenne un observatoire in situ des interactions entre sociétés humaines et environnements en milieu urbain méditerranéen. Afin de mieux appréhender ces interactions environnement-société, le pôle ECOSOURCE intègre une approche spatio-temporelle large par la mobilisation de données rétrospectives formalisées au sein de l’axe transversal Observatoire (plateforme collections et bases de données).

Le pôle ECOSOURCE est aussi très présent dans les pays du sud (Afrique, Amérique du Sud, Océan Indien) et les territoires français ultra-marins (Caraïbes et Océan indien). Dans les pays du sud et plus particulièrement à Madagascar, le développement des espaces ruraux gagnés sur les espaces naturels interroge les capacités d’adaptation de systèmes socio-écologiques en profonde mutation.

Les compétences pluridisciplinaires du pôle ECOSOURCE et plus largement du LPED donnent la possibilité d’étudier finement les relations complexes qui lient le fonctionnement des écosystèmes aux dynamiques sociales et démographiques dans le contexte du changement climatique et des enjeux autour des conditions d’accès et d’usage des ressources naturelles.

Recherche

Agenda

OSU IRD Logo Labex Med MedLabex Fédération ECCOREV Mediter

Top