Accueil / Membres / Doctorants, ATER, Post-doc / TOTH Palma

TOTH Palma

Doctorante en Géographie – « Fragmentations versus urbanité(s) :
vivre dans l’archipel des quartiers sud de Marseille »

palma.toth laposte.net

Parcours

Programmes en cours

Formation

2011-2012 : Master 2 de Géographie spécialité « Mondialisation et développement » Aix Marseille Université « La qualité environnementale via les aménités de Bonneveine, La Plage et Saint Giniez : des quartiers sud privilégiés et convoités. Enquête sur les perceptions et pratiques des habitants des quartiers étudiés au sein de trois ensembles résidentiels fermés. » Dir. Elisabeth DORIER (Aix Marseille Université), rattachement LPED, stage de 6 mois au laboratoire.

2010-2011 : Master 1 de Géographie spécialité « Mondialisation et développement » à l’Université de Provence Aix Marseille I « Les musées municipaux marseillais : vecteur possible d’attractivité et de développement dans le cadre de Marseille-Provence 2013 ». Dir. Boris GRESILLON (Université de Provence), Rattachement TELEMME, stage de 3 mois au sein du Service des Collections-Vieille Charité-Marseille.

Établissement de rattachement - Adresse administrative :

Aix-Marseille Université I, 3 pl. Victor Hugo 13331 Marseille cedex 3
École Doctorale 355 Espaces, cultures et sociétés. 5, rue du château de l’horloge BP 647 13094 Aix-en- Provence

Spécialité scientifique :

Géographie

Période d’accueil : 2013- 2016

Encadrant(s)/directeur(s) :

Directrice : Elisabeth DORIER (Professeur des Universités HDR Géographe)

Mots clefs / thématiques :

différentes formes d’urbanités- fragmentation socio spatiale- cohésion urbaine- vivre ensemble- mixité sociale- rénovation urbaine- représentations et perceptions des habitants du quartier- enjeux de différents acteurs dans un quartier en pleine mutation- qualité environnementale- injustice environnementale- injustice spatiale- fréquentation des centralités.

Description du projet :

Ce projet vise à étudier les différentes formes d’urbanités au sein de l’archipel des quartiers sud de Marseille dans des contextes de fragmentation urbaine.

Le terrain d’étude se trouve dans les quartiers sud de la ville de Marseille, dans les 8e et 9e arrondissements. Il comprend plusieurs quartiers se situant entre ville et nature à environ 7 km du centre-ville. Ces quartiers sont caractérisés par de nombreuses aménités (espaces verts -parc Borély, parc national des Calanques -) et littoraux emblématiques (parc balnéaire du Prado) qui rendent l’espace urbain aéré, agréable. De ce fait, à l’exception de la zone urbaine sensible (Les Hauts de Mazargues), ces quartiers sont convoités.

L’objet de cette étude est donc de mieux repérer et comprendre ces différentes formes d’urbanités dans ces quartiers fragmentés (qualité environnementale, mode de vie, représentations, mobilités, fréquentation etc.), qui sont globalement privilégiés mais souffrent aussi de certains dysfonctionnements, comme le manque de cohérence dans l’urbanisation, l’éloignement par rapport au centre-ville et la présence de poches de précarité. Ce sont aussi des quartiers en pleine mutation et où de nombreux enjeux de différents acteurs se croisent, notamment relatifs à la qualité environnementale.

Les retombées attendues de cette étude est de rendre visible les problèmes rencontrés dans les quartiers, les réels besoins des résidants du quartier pour pouvoir les prendre en compte dans les projets du développement urbain.

Les méthodologies en perspective pour réaliser ce travail de recherche sont variées : recherche bibliographique ; analyses spatiales à partir d’un SIG préexistant au LPED, analyses des données socio-économiques des recensements et de la DGI ; observations directes sur le terrain dans les espaces résidentiels, de commerces, de loisirs, associatifs etc. ; enquêtes qualitatives par entretiens semi directifs ou libres et cartes mentales des résidants des quartiers ciblés.

Programme(s) de rattachement :

« Enclaves sécurisées et ville passante : quelles urbanités pour une ville fragmentée ? » Contrat de collaboration de recherche « Développement urbain durable à Marseille » établi entre la Ville de Marseille et le LPED (2013-2016).

ANR EUREQUA (Evaluation mUltidisciplinaire et Requalification Environnementale des QUArtiers) (2012-2016)

Partenariat

Ce travail de recherche fera objet d’un partenariat avec l’association « Observatoire des quartiers sud Marseille » qui est un collectif composé d’acteurs associatifs, enseignants, travailleurs sociaux, chercheurs et habitants des Quartiers Sud de Marseille de la Cayolle, de la Soude, du Roy d’Espagne, de Bonneveine etc.

OSU IRD Logo Labex Med MedLabex Fédération ECCOREV Mediter

Top