Accueil / Membres / Anciens membres / MARTINEZ CASAS Regina

MARTINEZ CASAS Regina

Formation

La docteure Regina Martinez Casas a reçu sa licence en linguistique de l’École Nationale d’Anthropologie et d’Histoire (ENAH) en 1997 et sa maîtrise d’anthropologie sociale du CIESAS Occidental en 1998. Elle a obtenue son doctorat à l’Université Autonome Métropolitaine de l’Unité d’Iztapalapa en 2001. Sa thèse de doctorat a remportée le prix de l’Académie des Sciences Mexicaine en 2003. Elle a également une spécialité en neurosciences obtenue à l’université de Buenos Aires en Argentine.

Parcours professionnel

Elle entre au CIESAS en 2002 où elle est actuellement enseignante-chercheure titulaire C. Elle est aussi membre du Système National de Chercheurs (SNI), niveau 2 ainsi que de l’Académie des Sciences Mexicaine. Depuis 2007, elle est coordinatrice du troisième cycle universitaire (posgrado) de linguistique Amérindienne. Ses contributions académiques abordent des thèmes tels que le développement infantile, les politiques linguistiques et éducatives du Mexique, la migration indigène dans le cadre de l’éduction et de la conformation à l’identité des enfants et des adolescents en zone urbaine.

Elle participe actuellement à trois projets de recherche :

(1) Ethnicité et race en Amérique Latine financé par l’université de Princeton et la fondation Ford dans lequel elle coordonne les recherches au Mexique.

(2) Dynamique linguistique dans le Sur de Veracruz financé par le COVECyT dans lequel elle est coordinatrice avec le Dr. Salomé Gutiérrez du CIESAS-Golfo. Ce projet consiste à examiner en détail le contacte et le changement linguistique dans une région riche en diversité ethnique de part son histoire mais aussi dû aux récents déplacements forcés de populations et à la migration.

(3) Conception du programme d’attention aux peuples indigènes en contexte urbain (PERLA) dont elle est la coordinatrice. Le projet PERLA est une étude comparative des relations interethniques conduite au Mexique, en Colombie, au Pérou et au Brésil basée sur des enquêtes nationales relatives aux thèmes de l’identité et de la discrimination.

Elle a également par le passé coordonné cinq projets collectifs de recherche financés par diverses institutions : le CIESAS, l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD), la fondation Ford, l’UNICEF et l’Institut National des Langues Indigènes (INALI) :

1. Enfants indigènes en écoles urbaines : le cas de Jalisco

2. Mobilités et dynamiques sociales dans les minorités indigènes : ségrégations, accès aux ressources et citoyenneté

3. Enfants indigènes en écoles urbaines : le cas des villes de Mexico, Guadalajara et Monterrey

4. Situation sociolinguistique des indigènes migrants

5. Professionnalisation des jeunes indigènes : l’impact des bourses pour la formation du troisième cycle universitaire, le cas de l’IFP

Publications

La docteure Martinez Casas est l’auteure de 43 publications, 20 articles dans des revues spécialisées à comité de lecture et 23 chapitres de livres. Elle est également l’auteure d’un libre publié en 2007 par l’édition du CIESAS, Vivir invisibles. La resignificación cultural entre los otomíes urbanos de Guadalajara (« Vivre invisibles. Le remaniement culturel des Otomis urbains de Guadalajara »).

Direction de thèse

Elle a dirigée 23 thèses : 6 thèse de licence, 14 de maîtrise et 3 de doctorat.

OSU IRD Logo Labex Med MedLabex Fédération ECCOREV Mediter

Top