Accueil / Membres / Personnel associé / LOUVEAU Frédérique

LOUVEAU Frédérique

Chercheure associée au LPED

Doctorat d’anthropologie sociale et ethnologie

Formation

Doctorat d’anthropologie sociale et ethnologie, « Sukyo Mahikari dans tous ses Etats, du Japon à l’Afrique. Etude comparative de l’implantation d’un « Nouveau Mouvement Religieux » japonais dans l’espace franco-africain (France, Sénégal, Côte-d’Ivoire, Bénin) », soutenue à l’EHESS le 19 novembre 2009 sous la direction de Jean-Pierre Dozon au Centre d’Etudes africaines.
Post-doctorat de l’IRD (2012-2014) en affectation à l’Université Gaston Berger de Saint-Louis du Sénégal (UFR des Civilisations, Religions, Arts et Communication – Centre d’Etude des religions). Thème de recherche : « Religion et environnement au Sénégal ». Responsable de l’Observatoire des Diasporas et Minorités religieuses.

Thèmes de recherche

Globalisation religieuse ; Mobilités religieuses ; Nouveaux Mouvements religieux en Afrique de l’Ouest (mouvements religieux asiatiques en Afrique : Sukyo Mahikari) ; Religion et politique ; Religion et santé ; Religion et migration ; Imaginaires religieux ; Gestion de l’environnement par les acteurs religieux.

Principales questions scientifiques

Mes recherches portent sur les mobilités religieuses. D’abord, je me suis intéressée à la mobilité des pratiquants religieux passant de l’islam ou du catholicisme à un « nouveau mouvement religieux » japonais basé sur les préceptes du shinto (Sukyo Mahikari). J’ai analysé les conditions de réussite de ce mouvement religieux japonais en Afrique de l’Ouest (Sénégal, Bénin, Côte d’Ivoire) et en France : son implantation précède la crise économique et la crise des Etats africains et elle est favorisée par les circulations des pratiquants entre le Japon et l’Afrique en passant par l’Europe générant un « nouveau modèle de développement » imaginé. Porté par les migrations japonaises en Europe puis les migrations européennes en Afrique, ce mouvement religieux apporte au niveau local, à sa manière, des réponses aux tensions vécues par les individus dans les grandes villes d’Afrique de l’Ouest. Ces mobilités religieuses initialement sous-tendues par des enjeux de santé poussent les adeptes à s’engager dans des actions collectives d’intérêt public, notamment des actions environnementales.
Dans une nouvelle génération de travaux, je m’intéresse à la manière dont des acteurs religieux musulmans et chrétiens s’engagent dans la gestion de l’environnement au Sénégal, notamment par le biais des ONG confessionnelles. Dans un même temps, je m’intéresse aux mobilités religieuses en me focalisant sur les déplacements physiques des pratiquants (migrations/ circulations) et de leurs conséquences sur les configurations religieuses.

Responsabilités scientifiques

Membre associée au PPR Polmaf – Axe « Évolution des comportements ou modèles migratoires ».
Membre associée au LMI « Patrimoines et Territoires de l’Eau » (PATEO) – UMR Paloc/UBG Saint Louis.
Membre du Comité de rédaction du Journal des anthropologues.
Membre du réseau interdisciplinaire Afrique-Monde (RIAM) – Programme Afrique de la FMSH
Membre du LASPAD – Université Gaston Berger de Saint-Louis du Sénégal

Programmes de recherche

Membre du programme « Nouvelles territorialités Afrique-Asie », EHESS/EPHE VIe section (2014-)
Membre du programme « Le clos et l’ouvert », RIAM-FMSH (2013-)

Enseignements

Université Gaston Berger de Saint-Louis du Sénégal (2013-).
Séminaire de l’EHESS « Pour une anthropologie critique des religions et du genre en Afrique : doctrines, discours et pratiques » (2014-2015)
Séminaire de l’EHESS « Anthropologie des religiosités contemporaines au prisme des rapports de genre » (2013-2014)
Séminaire de l’EHESS « Anthropologie politique des religiosités contemporaines (2012-2013)
Université Paris 1-Panthéon-Sorbonne. Cours « Anthropologie du développement et de l’aide humanitaire », Institut d’étude du développement économique et social (IEDES), (M2 / 2011-2014)
Université de Lille 3. Cours « Ethnologie » (L1/ 2013)
Université de Lille 1. Cours « Ethnologie » (L2/ 2012)
Université de Rouen. Cours « Santé et politique » (M1/ 2012)
Université de Pau. Cours « Métissage » (M2/ 2010)
Université Paris 10-Nanterre « Cours anthropologie de la santé » (M1/ 2010)

Organisation de séminaires et de colloques (sélection)

• 2014 - Organisation du colloque international « le clos et l’ouvert » à l’Université Gaston Berger de Saint-Louis du Sénégal avec la Fondation Maison des sciences de l’homme, 29, 30 et 31 octobre 2014.

• 2014 - Co-organisation avec Sophie Bava (IRD-AMU) de l’atelier « Migrations et minorités religieuses », 3e Rencontres des Études africaines en France (GIS Afrique CNRS), « L’Afrique des/ en réseau », organisé par CNRS/ IEP/ Université de Bordeaux, 30 juin, 1 et 2 juillet 2014, Bordeaux.

• 2011 - Membre du Comité d’organisation du 1er Congrès de l’AFEA, « Connaissance No(s) Limit(es) », programmé du 21 au 24 septembre 2011 à l’EHESS Paris.

• 2010 - Organisation de l’atelier « Dynamiques religieuses et relations à la nature » dans le cadre du 2e Congrès du Réseau des Etudes africaines en France, 6-7-8 septembre, Université de Bordeaux, CEAN, IEP Bordeaux.

Publications

Diffusion des connaissances

Emissions radiophoniques

  • 2014, Invitée à RFI par Elikia M’Bokolo (directeur d’études à l’EHESS) dans son émission « L’atelier de l’histoire, mémoire d’un continent ». Emission radiophonique diffusée le 21 janvier 2014. Présentation de mon ouvrage « Un prophétisme japonais en Afrique de l’Ouest. Anthropologie religieuse de Sukyo Mahikari (Bénin, Côte d’Ivoire, Sénégal, France), Paris, Karthala et conférence sur les minorités religieuses au Sénégal.
  • 2010-2, Invitée à RFI par Elikia M’Bokolo (directeur d’études à l’EHESS-CEAF) dans son émission « L’atelier de l’histoire, mémoire d’un continent ». Emission radiophonique diffusée le 27 février 2010 ayant pour titre « Un nouveau mouvement religieux : Sukyo Mahikari, du Japon à l’Afrique » [http://www.rfi.fr/contenu/20100211-...].

Conférences

  • 2012 « Dynamiques religieuses en Afrique de l’Ouest à l’époque contemporaine (Côte d’Ivoire, Sénégal, Bénin) », Conférence au Centre Civique d’Etudes du Fait religieux (CCEFR) de la mairie de Montreuil, Cycle « Mutations du religieux en Afrique » du 1 février.
  • 2012 « La modernité religieuse en Cote d’Ivoire : l’exemple d’un mouvement religieux japonais implanté en Afrique de l’Ouest entre modernité et sorcellerie », Cours au Centre Civique d’Etudes du Fait religieux (CCEFR) de la mairie de Montreuil, Cycle « Les mutations du religieux en Afrique » du 7 mars.

OSU IRD Logo Labex Med MedLabex Fédération ECCOREV Mediter

Top