Accueil / Membres / Anciens membres / LOMPO Dimitri

LOMPO Dimitri

Doctorant en sociologie, Laboratoire Sociétés, Mobilité, Environnement, Laboratoire Population, Environnement, Développement

lompodimitri2002 yahoo.fr

Parcours

Sujet de thèse :

Des mobilités Sud-Sud en recomposition. L’exemple des Burkinabè en Afrique Centrale (Gabon et en Guinée-Equatoriale)

Encadreurs/Directeurs :

Thèse en co-tutelle

Sous la direction de Mahamadou ZONGO (Université de Ouagadougou/ LSME), et de Sylvie BREDELOUP (IRD-LPED)

Domaines de recherche :

Sociologie des migrations,
Anthropologie politique

Mots clés :

mobilités, migrations intra-africaines, réseaux, aventure, burkinabé

Publications :

Lompo Y. D, 2011, « Les communautés chinoise et indienne en terre burkinabè : structuration, nature des liens avec le pays d’origine et modalités d’insertion dans la société d’installation » in Zongo Mahamadou (dir), Les enjeux autour de la diaspora burkinabè : Burkinabè à l’étranger, étrangers au Burkina Faso, L’harmattan, Paris, pp.145-179.

Communications :

« Les migrants burkinabè au Gabon et en Guinée équatoriale : réseaux ; modalités d’insertion et rapports avec le pays d’origine », Colloque « Terrains revisités en migrations africaines », du 07 au 09 octobre 2013, Campus International de Hann, Dakar-Sénégal.

Résumé du projet de thèse :

Les recherches sur les migrations se sont focalisées essentiellement sur les rapports entre pays du Nord et pays du Sud, au détriment des mouvements intra-africains qui restent encore largement sous-documentés alors qu’ils représentent 80 % des migrations africaines. Or, dans un contexte de plus en plus marqué par la fermeture des frontières en Europe, et depuis peu, par la radicalisation de la législation en matière d’immigration et de traitement des étrangers en Afrique, les migrants africains sont conduits à explorer sur le continent à nouveau des destinations que leurs compatriotes avaient déjà investies antérieurement. C’est ainsi que l’émigration burkinabè en direction de l’Afrique centrale, et plus particulièrement vers le Gabon et la Guinée Équatoriale, connaît une nouvelle vigueur. Elle n’est plus suscitée par l’administration publique dans le cadre d’accords de main-d’œuvre comme à l’époque coloniale ou dans les années 1970 mais semble être initiée par des individus ayant été expulsés dernièrement de Côte d’Ivoire ou de Libye qui tentent à nouveau leur chance. Nous ne savons pas pour autant si les migrants envisagent ces destinations comme des lieux d’installation, de réinvestissement rapide ou comme une zone de transit avant de repartir encore ailleurs. Le renouvellement de ce pôle migratoire équatorien, va être un prétexte pour saisir l’organisation de la migration burkinabè (depuis la région centre-est du pays, à majorité de l’ethnie bissa) à destination de l’Afrique. Notre projet entend appréhender les caractéristiques des différentes générations de migrants burkinabè ayant émigré dans cette région du continent, apprécier les liens qu’elles entretiennent ou non entre elles. Quels réseaux les dernières générations plutôt démunies ont-elles mobilisé pour atteindre cette partie du continent ? Sur quels savoir-faire, compétences culturelles ou professionnelles tablent-elles pour se faire une place - durable ou provisoire - dans ces pays d’accueil. Quelles sont les modalités d’insertion dans ces deux pays, sachant que l’arrivée des premiers migrants burkinabè en Guinée Équatoriale est beaucoup plus récente qu’au Gabon ? Puisque la question du réinvestissement migratoire dans les zones de départ nourrit les aspirations des sédentaires, des candidats à la migration, il est essentiel de questionner non seulement les zones de réinvestissements de ces migrants burkinabè, mais également la nature et les processus, et les logiques qu’ils empruntent.

Publications

2 résultats
Communication dans un congrès
Dimitri Lompo
Passer, traverser, contourner. Itinéraires de migrants ouest-africains vers le sud et le nord du continent.
Séminaire du LPED, Dec 2015, Marseille, France
Article dans une revue
Dimitri Lompo
Les Burkinabè du Gabon : une migration à l’aune des aléas politiques ?
Afrique et Développement, 2015, XL(1), pp.41-62

OSU IRD Logo Labex Med MedLabex Fédération ECCOREV Mediter

Top