Accueil / Membres / Doctorants / CARDI Julie

CARDI Julie

Doctorant en Urbanisme

« Implication des espaces bâtis dans la colonisation du Sud de la France par le « moustique tigre » : diagnostique et préconisations »

julie_cardi hotmail.com

Parcours

Formation

École Nationale Supérieure d’Architecture de Marseille

    • 2017 : Master option recherche en architecture
    • 2016 : Diplôme d’État d’architecte (master) Mention bien,
  • Département H21P1 « Le déjà-là »
  • Option Image de synthèse en architecture et urbanisme
  • Option Communication du projet
  • Cours Réhabilitation
    • 2014 : Diplôme d’études en architecture (licence)

Établissement de rattachement - Adresse administrative :

LIEU
Campus Aix-en-Provence
3 avenue Robert Schumann,
13628 Aix-en-Provence Cedex 01

LPED
Campus St Charles, case 10
3, place Victor Hugo
13331 Marseille, cedex 03

École Doctorale 355 Espaces, cultures et sociétés

5, rue du château de l’horloge BP 647
13094 Aix-en- Provence

Spécialité scientifique : Architecture

Période d’accueil : 2017-2020

Encadrant(s)/directeur(s) :
  • Directeur : Jérôme Dubois (Professeur des Universités, HDR en Urbanisme)

  • Co-directrice : Cécilia Claeys (Maître de Conférences, HDR en Sociologie)

Mots clefs :

Environnement | Lutte anti-vectorielle | Pratiques habitantes | Moustique | Santé | Villes

Description du projet :

Ce projet de thèse s’inscrit dans la problématique ville/santé/environnement. La démarche interdisciplinaire associera sociologie, architecture et urbanisme. L’étude portera plus spécifiquement sur la colonisation du sud de la France par Aedes albopictus (moustique tigre) potentiel vecteur de la dengue, du chikungunya et du zika. A ces risques sanitaires émergeants s’ajoutent des problèmes de qualité de vie, car le moustique tigre est un piqueur anthropophile particulièrement actif. De précédents travaux (Hounkpe 2012, Mieulet 2015, Claeys et al. 2016, notamment) ont souligné l’influence des représentations et des pratiques des acteurs sociaux, ainsi que des structures urbaines (le bâti et les espace verts proches) sur la prolifération d’Ae. albopictus. En outre, pour des raisons techniques, réglementaires et écologiques, la lutte contre le moustique tigre ne peut pas être effectuée par épandage à grande échelle de pesticides. Il convient dès lors de concevoir des stratégies de prévention dès la conception des bâtiments (et à plus long terme des villes) afin d’associer protection de l’environnement, confort et sécurité des populations urbaines.

Partant de ce constat, ce projet de thèse se propose d’analyser le rôle actuel et potentiel des professionnels du bâtiment dans la lutte contre ce moustique vecteur. L’ambition de cette thèse est double, associant diagnostique et préconisations socio-architecturales. Cette thèse mettra en œuvre une comparaison entre plusieurs villes de la région PACA (terrains pressentis : Marseille, Salon-de-Provence, Nice), afin de saisir la diversité territoriale de la région.

Financement(s) :

Région PACA : bourse doctorale 2017-2020

Publications

Pas de publication enregistrée

Membres

Agenda

OSU IRD Logo Labex Med MedLabex Fédération ECCOREV Mediter

Top