Accueil / Membres / Membres permanents / BARTHÉLÉMY Carole

BARTHÉLÉMY Carole

Maître de conférence en sociologie

Laboratoire Population Environnement Développement
UMR 151, Aix-Marseille Université, Institut de Recherche pour le Développement.

Carole.barthelemy univ-amu.fr - 04 13 55 08 11

Parcours

Formation

  • Thèse de troisième cycle en Sociologie obtenue en 2003, Aix-Marseille Université
  • Post-doctorat réalisé entre 2004 et 2006, IRSTEA Lyon-Montpellier
  • Maître de conférences depuis 2006. Aix-Marseille Université

Enseignements réalisés (du L1 au M2)

  • Sociologie de l’Environnement
  • Sociologie de l’Expertise et santé environnementale
  • Approche intégrée de la gestion des cours d’eau
  • Interdisciplinarités Sciences Sociales/Sciences de la Vie
  • Méthodologies d’enquête et raisonnement sociologique

Responsabilités

  • Directrice adjointe du LPED
  • Directrice adjointe de l’Observatoire Hommes-Milieux de la Vallée du Rhône.
  • Membre du CSORI Ecophyto
  • Membre du Conseil Scientifique du Parc National des Calanques

Encadrement d’étudiants

Co-encadrement de thèse :

Thèse de Zoé HAGEL, en co-direction avec Brigitte BERTONCELLO, Pr. Géographie et Urbanisme, LIEU, LPED, Aix-Marseille Université, 2010-2013.
Titre de la thèse : « Ville durable : des concepts aux réalisations, les coulisses d’une production urbaine. Le cas de la ville de Marseille »

Membres de comités de thèse :

  • Ludovic GINELLI, Des loisirs de nature aux prises avec l’écologisation des sociétés, contribution à une sociologie des expériences récréatives, sous la co-direction C-H CUIN, Université de Bordeaux, J. CANDAU, IRSTEA. soutenue en 2015
  • Julie SCAPINO, Le Plan Biodiversité de Paris : quelles appropriations sociales ? Le cas de la petite ceinture ferroviaire, sous la direction de B. Lizet, Muséum National d’Histoire Naturelle, Paris.

Encadrements de masters 2 :

  • Simon BOSQUET (2015) Pollution aux métaux lourds dans les Calanques de Marseille, La représentation sociale du risque chez les usagers chasseurs et cueilleurs du massif de Marseilleveyre, LPED, Mémoire de Master 2 Politiques environnementales et pratiques sociales, Université Toulouse Jean Jaurès, 48 p.
  • Natacha DUVERNOY (2013) Vers l’intégration sociale des démarches de restauration écologique et d’évaluations environnementales, L’analyse des relations entre société et environnement, Stage de fin d’études, SupAgro Montpellier, IMBE-LPED, 124 p. Rapport de stage ayant rapporté le Premier prix de la fondation Xavier Bertrand 2014.
  • Ludivine LARCHER (2013) Analyse sociologique des associations de la basse Vallée de l’Huveaune, LPED, Master 2 Professionnel en expertise ethnologique en projets touristiques et culturels, Université Paris V Descartes-Sorbonne, Programme de recherche ITTECOP, 141 p.
  • Jim LEFEBVRE (2012) « Les roseaux et la canne de Pline, de l’indésirable à l’exceptionnelle : un terrain ethnobtanique à Fréjus », Mémoire de Master 2 Recherche, Master Environnement Développement Territoire et Sociétés, Muséum National d’Histoire Naturelle, sous la direction de Bernadette LIZET et Carole BARTHELEMY, 102p.
  • Leslie LEMAIRE (2011) La gestion de la complexité dans les politiques publiques environnementales post-Grenelle, Cas de la construction multi-scalaire de la trame verte et bleue à travers l’exemple marseillais, Mémoire de stage de 2e année de l’Ecole Nationale des Travaux Publics de l’Etat, double formation Sciences Politiques Grenoble, 100 p.
  • Chloé BOURDIL (2010) Approche socio écologique des relations entre gestion et biodiversité des parcs publics urbains, Mémoire de Master 1 BGAE parcours IEGB, 25 p. + annexes.

THÈMES ET PROGRAMMES DE RECHERCHE

Mots clés : Usages, Représentations et Savoirs liés à la Nature, Approches sociologiques de la nature et de la biodiversité en milieu urbain, Durabilité des systèmes socio-naturels et pollutions, Interdisciplinarité.

THEME 1 – LA NATURE EN VILLE : DES FORMES MULTIPLES D’APPROPRIATION ET DES POLITIQUES ENVIRONNEMENTALES EN MUTATION

La place et le rôle joués par la nature constituent un questionnement majeur dans les politiques urbaines contemporaines. A l’initiative des villes ou impulsés par l’Etat, de nombreux projets participent d’une tentative de conciliation entre l’urbanisation et la protection de la nature et/ou de la biodiversité urbaine. La Trame Verte et Bleue constitue, dans ce cadre, un cas d’école pertinent pour étudier l’appropriation d’une politique impulsée par le Grenelle de l’Environnement mais devant s’adapter au contexte local. L’étude des acteurs en charge des questions de nature urbaine permet de suivre le parcours de ces nouvelles politiques ayant à faire avec des objets hybrides et spécifiques au territoire. La ville de Marseille offre, à cet égard, un laboratoire pertinent entre un projet de Trame Verte et Bleue, un parc National des Calanques, des opérations d’urbanisme dit durable… C’est le cas, plus globalement, de la région méditerranéenne fortement urbanisée et hot-spot de biodiversité (Fréjus, arrière-pays méditerranéen). Les rapports matériels et immatériels liant les habitants à ces natures urbaines sont également étudiés et rendent compte de formes multiples d’appropriation. La proximité de la nature semble primordiale et les usages de transformation restent importants, notamment les pratiques de pêche, cueillette liées à l’alimentation. De nombreux acteurs associatifs, notamment artistiques, investissent fortement ces espaces naturels et jouent un rôle de médiateurs entre les habitants et ces territoires urbains. Il s’agit, plus spécifiquement des quartiers populaires, posant la question contemporaine des inégalités environnementales.

Ce thème de recherche repose sur les programmes de recherche suivants :

« Natures en ville et mémoires végétales », NATUMEG, LPED, IMBE, LAREP, Programme de recherche financé par la fédération de recherche ECCOREV, sous la direction de Carole BARTHELEMY, 2014/2015.

« Les délaissés des traversées de la Vallée de l’Huveaune : dispersion des espèces, pratiques vernaculaires, médiations paysagères », D-TRANSECT, LAREP, CRESSON, LPED, COLOCO, Bazar Urbain, Programme de recherche ITTECOP, Ministère de l’Ecologie, ADEME, sous la direction de Frédéric POUSIN, 2013-2015

« L’effort environnemental comme Inégalité : Justice et Iniquité au nom de l’Environnement. Pour une analyse comparative des politiques de la biodiversité et de l’eau en France métropolitaine et outre-mer », ANR EFFIGIE, IRSTEA, LPED, TELEMME, CERTOP, CURAPS, GREThA, ANR, Sociétés, Changements climatiques et environnementaux, sous la direction de Jacqueline CANDAU et Valérie DELDEVRE, 2014-2018.

Programmes achevés :

« Espèce méditerranéenne menacée et aménagements urbains : le cas d’Arundo plinii », Programme Interdisciplinaire de Recherche Ville Environnement (PIRVE), Ministère de l’Ecologie, CNRS, sous la direction de Bruno VILA, 2010-2012.

« Caractérisation de la fréquentation littorale et détermination d’indicateurs de vulnérabilité écologique pour définir des modes de gestion durable – Cas de la bande littorale du projet de parc national des calanques », FHUVEL, Programme « LITEAU 3 », Ministère de l’Ecologie, sous la direction de T.TATONI et L.PECHEUX, 2010/2013.
« Evaluation des trames vertes urbaines et élaboration de référentiels : une infrastructure entre esthétique et écologie pour une nouvelle urbanité », ANR Villes Durables, sous la direction N.Blanc, P.Clergeau, Tâche 5 : « Evaluation interdisciplinaire de la trame verte de Marseille », sous la direction de M. DESCHAMPS-COTTIN, 2009/2013.

« Atlas analytique de la trame verte de Marseille », Programme Interdisciplinaire de Recherche Ville Environnement (PIRVE), Ministère de l’Ecologie, CNRS, sous la direction de C.BARTHELEMY, 2008/2012.

THEME 2 - DURABILITE DES SYSTEMES SOCIO-NATURELS ET TERRITOIRES POLLUES

La comparaison de plusieurs territoires (bassins du Rhône, de la Garonne et de la Drôme, bassin minier de Provence, marges urbaines) qui subissent des contraintes fortes en termes d’aléas climatiques et de pollutions chroniques permet de questionner la résilience de ces systèmes socio-naturels : comment concilier l’évolution du milieu naturel et la durabilité des activités socioéconomiques qui lui sont liées ? La référence à la durabilité dans le domaine sociopolitique et celle de résilience dans le champ scientifique amèneraient à de nouveaux modes de gestion qui posent question au sociologue : la référence à la durabilité et à la capacité d’adaptation des milieux naturels implique-t-elle de nouvelles manières de gérer la nature ? Face à des changements brutaux et des pollutions chroniques, comment réagissent les sociétés locales ? Comment les pratiques gestionnaires basées sur les savoirs scientifiques s’accordent-elles avec les usages locaux ? A travers les exercices de concertation, se dessinent des articulations plus ou moins réussies entre ces savoirs experts et les savoirs profanes des usagers, posant la question de la place et du rôle de la connaissance dans la gestion contemporaine de la nature.

Ce thème de recherche repose sur les programmes de recherche suivants :

« Synergie sur le territoire des Calanques Marseillaises », SYNTERCALM, IMBE, LCE, LPED, TELEMME, LIEU, IPEE, Programme de recherche A*Midex « APP Interdisciplinarité PR2I 2014 », sous la direction d’Isabelle LAFFONT-SCHWOB, 2014-2016.

Regards sur le plan Rhône : de l’intérieur vers l’extérieur d’une politique de développement durable, Projet OHM Vallée du Rhône, 2015-2016.

Trajectoires familiales et utilisation des pesticides dans des territoires agricoles à enjeux Programme de recherche Pesticides-Ecophyto, LPED, Ressources, IRSTEA Lyon & Montpellier, 2015-2018.

Programmes achevés :

« Ethnobotanique des sites pollués en zone littorale méditerranéenne », ESPOLIMED, IMBE, LCE, LPED, FRE, projet de recherche OHM Littoral, sous la direction de Béatrice BAGHDIKIAN, 2013-2014.

« Enquête exploratoire pour la mise en place d’un projet de recherche sur les connaissances et les attitudes des populations concernées relatives à l’impact des activités industrielles du bassin minier de Provence sur l’environnement et la santé », Projet OHM Bassin minier de Gardanne, LPED, DESMID, IRSTEA, sous la direction de Daniel BLEY et Carole BARTHELEMY, 2012/2013.

« Sur la piste des micropolluants : risques et gouvernance du fleuve Rhône », projet OHM Vallée du Rhône, LPED, IRSTEA, Ressources, sous la direction de C.GRAMAGLIA, 2012/2013.

« Concepts et outils pour la gestion de l’anguille dans le cadre de la mise en place des plans de restauration », Contrat de plan Etat-région Aquitaine, LPED, IRSTEA Bordeaux, sous la direction de Patrick LAMBERT, 2010-2012.

« Développement d’outils pour une gestion durable des poissons migrateurs. Application à une espèce distribuée à l’échelle du bassin versant : la grande alose Alosa alosa », Contrat de plan Etat-région Aquitaine, LPED, IRSTEA Bordeaux, sous la direction d’Eric ROCHARD, 2008-2010.

« Créateurs de Drôme », Appel à projet « Eaux et Territoires » (Ministère de l’écologie, CNRS), LPED, UMR 5600, IRSTEA, DESMID sous la direction d’Anne HONNEGER et Gabrielle BOULEAU, 2009-2011.

Valorisations scientifiques

Participation à un documentaire sur la Trame Verte et Bleue – DREAL / IRSTEA / ENTE
http://eformation.ente-aix.fr/TVB/s...

Participation au documentaire :
« Vers la préservation d’un bien commun : le marais des Paluns », IMBE, ECOMED, LPED.
http://www.youtube.com/watch?v=V-6x...

OSU IRD Logo Labex Med MedLabex Fédération ECCOREV Mediter

Top