Accueil / Membres / Membres permanents / AUCLAIR Laurent

AUCLAIR Laurent

Chargé de recherche IRD, géographie

laurent.auclair ird.fr

Parcours

Formation

  • 1986 : Diplôme d’Agronomie Approfondie, titre d’ingénieur Agronome, E.N.S.A Montpellier.
  • 1992 : Titre de Docteur - Ingénieur, option Agro - Economie. Thèse : « Bois de feu et sociétés rurales. Le cas du Haut Atlas et de la région présaharienne (Maroc). Comportements énergétiques et modes de gestion des ressources naturelles.

Thème(s) de recherche :

Il travaille sur les espaces ruraux au Maghreb depuis une vingtaine d’années, dans le cadre d’une approche globale du système socio-écologique mettant notamment en perspective les dynamiques environnementales (ressources forestières et pastorales), la transformation des pratiques et de la gestion effective des ressources (normes et institutions).

Après un séjour en Tunisie (1992-1998) dans le cadre du programme DYPEN (« Dynamiques Population-Environnement »), il a animé et participé à plusieurs programmes de recherche pluridisciplinaires au Maroc, portant notamment sur les pratiques communautaires de gestion des espaces forestiers et pastoraux, « Agdal » (2003-2007), montrant leur caractère patrimonial et leur intérêt du point de vue de la durabilité et de la gestion collective des risques

Mots clés :

Sociétés et Environnement / Dynamiques socio-territoriales / Gestion des ressources naturelles / Forêt / Maghreb / Maroc / Tunisie

Pays d’étude

Maroc, Tunisie, Algérie

Principales questions scientifiques

La montée en puissance de la notion de développement durable au sud de la Méditerranée s’accompagne de l’émergence de normes globales et de nouveaux mots d’ordre : les notions de gouvernance, participation, concertation, de valorisation économique de la biodiversité et des savoirs locaux (produits de terroirs et paysages) reposant sur de nouveaux processus de patrimonialisation en milieu rural, imprègnent aujourd’hui les stratégies publiques d’intervention et de développement.

Comment ces discours et ces politiques influencent les dynamiques socio-environnementales et territoriales locales, les usages locaux et les modalités d’appropriation des ressources ? A quelles pratiques et conceptions locales renvoient les notions de patrimoine et de patrimonialisation ? A quelles pratiques et conceptions nationales et globales ? Comment analyser les processus de patrimonialisation et de dé-patrimonialisation ? Quel contenu scientifique (objets, méthodes, échelles) ?

Intitulé des programmes

  • AGDAL : « Les Agdals du Haut Atlas marocain : biodiversité et gestion communautaire de l’accès aux espaces sylvopastoraux » Partenaires : IRD, Université Cadi Ayyad Marrakech, Maroc. Financement IFB. 2003-2007, coord.
  • DGCRN : « Dispositifs de gestion concertée des ressources forestières et pastorales au Maroc ». Partenaires : IRD, Ecole Nationale Forestière d’Ingénieurs, Salé, Maroc. Financement Ambassade de France au Maroc, 2006-2007.
  • POPULAR : « Politiques publiques et gestion paysanne de l’arbre et de la forêt : dialogue de dupes ou alliance durable ? ». Partenaires principaux : CIRAD, IRD, INRA. Financement ANR-PADD-06., 2007-2010, coord. Maroc.
  • MEDI-TERRI-PATRIMOINES : « Constructions territoriales et patrimoniales en Méditerranée occidentale : les enjeux de la valorisation de la biodiversité et des paysages ». Financement FIR-Université de Provence, 2010-2011.

Enseignements et diffusion des connaissances

  • Module “Sociétés et gestion des ressources” (30 h), Master 2 Sciences géographiques option “Mondialisation et développement” (Coord.)
  • Module d’enseignement (30 h) à destination des étudiants de l’Ecole Nationale Forestière d’Ingénieurs (ENFI), Maroc : “Introduction aux approches en sciences sociales des liens entre forêts et sociétés” (Coord. avec G. Michon). En projet.
  • ENGREF Montpellier – AgroParisTech : Option “Forêt Nature Société” (encadrement du stage collectif au Maroc)
  • Licence UP-DENTES (Module d’écologie humaine)

Direction et codirection de thèse ou de mémoires

Alaoui Haroni S. Les pelouses humides dans le Haut Atlas : biodiversité végétale, dynamique spatiale et pratiques de gestion coutumières (agdals pastoraux). Thèse d’écologie, Université Cadi Ayyad de Marrakech, 142 pages + annexes, soutenue le 9 mai 2009.

Aubert P.M. Action publique et société rurale dans la gestion des forêts marocaines : changement social et efficacité environnementale. Thèse Sc. Environnement, AgroParisTech, Montpellier, 396 p, soutenue le 19 octobre 2010.

Dominguez P. Vers l’éco-anthropologie. Une approche multidisciplinaire de l’Agdal pastoral du Yagour (Haut Atlas de Marrakech). Thèse d’Anthropologie, EHESS Paris – Université Autonome de Barcelone, 553 p, soutenue le 1 octobre 2010.

Hammi S. Application de la télédétection spatiale et des SIG pour l’étude sur le long terme de la dynamique forestière de la haute vallée des Ait Bouguemez (Haut Atlas Central, Maroc). Impact des modes de gestion. Thèse d’écologie, Université Cadi Ayyad de Marrakech, en cours.

Maria L. Gestion des forêts d’arganiers : entre pratiques coutumières, politiques publiques et impératifs de durabilité. Le cas de la commune rurale d’Imi n-Tlit, Province d’Essaouira, Maroc. Mémoire de Master 2, Géographie, option « Mondialisation et Développement », Université de Provence, Aix-Marseille 1, septembre 2010, 180 p.

Expertise

GENIN D. (COORD.), BENCHEKROUN F. (COORD.), AÏT HAMZA M., AUCLAIR L., BENRAHMOUNE Z,., QARRO M., ROMAGNY B., ZAGDOUNI., 2007. De la parole aux gestes. Eléments de réflexion sur les dispositifs de gestion concertée des ressources forestières et pastorales au Maroc. France Coopération (éd.), Rabat, 58 p.

OSU IRD Logo Labex Med MedLabex Fédération ECCOREV Mediter

Top